Départ

Champ de lin

Champ de lin

Champ de lin

Coquelicots

Le vent s'est levé, sur l'écume des vagues un papillon rouge

Lecture du Haïku Calligramme: de gauche à droite.

Le vent s’est levé
sur l’écume des vagues
un papillon rouge

L’Oeil Ouvert fait une petite pause jusqu’au 3 juin. Vous pouvez continuer à m’envoyer vos commentaires ou vos mails mais sans inclure de photos en pièce jointe car je ne pourrai vous lire qu’en bas débit. A très bientôt, amitiés.

Un champ de lin quelque part.

Exotique

N’oubliez pas de cliquer sur la photo pour élargir le champ
Bambouseraie d'Anduze

Jardin suspendu, saveur de ciboulette, parfums de l'Asie

Lecture du Haïku Calligramme: bas, haut, cercles.

Jardin suspendu
Saveur de ciboulette
Parfums de l’Asie

Pour inaugurer cette nouvelle formule de « A vos plumes », je tiens absolument à commencer par le poème de amichel pour rendre hommage à la grande qualité de son écriture ainsi qu’à sa très longue assiduité à ce blog. Amichel fut le premier avec Catherine à faire basculer L’Oeil Ouvert dans la poésie partagée et je les en remercie chaleureusement tous les deux.

Au jardin de mes pères
Croît l’herbe douce amère
A la fleur d’un rose passé
Quand je l’ai ramassée
J’en ai fait un bouquet
Que je trouvais coquet
Pour l’offrir au banquet
Des noces de ma mie
Dont le cœur m’a trahi

Cueillons cueillons la ciboulette
Que le couteau hache menu
Pour se venger des coquettes
Qui nous fouettent comme omelettes

Cueillons cueillons la ciboulette
Que le couteau hache menu
Prends garde que je ne te tue
Si tu galvaudes ta vertu
Les belles n’ont pas plus de tête
Que la fragile et verte civette

La traîtresse n’a pas compris
Quand sa vie j’ai repris
En éparpillant sur son sein
De cette plante quelques brins
Coupés à fraîche ce jourd’hui
La ciboulette est fleur d’oubli


Amichel

Photos prises dans la bambouseraie d’Anduze dans les Cévennes.