Sommaire de février 2008

Portrait
Portrait

Regarder
Regarder

IncOgnitO
IncOgnitO

t-rêve
t-rêve

DeScente
DeScente

Ambre
Ambre

Fleuve
Fleuve

Renaissance
Renaissance

Leonardo
Leonardo

Dormir
Dormir

Bras
Bras

enVol
enVol

Trois
Trois

Nombre de billets : 13

Le Journal de Voyage:

– Un petit coup de projecteur vers Neyde qui reprend le cours du voyage en pleine santé après une longue et angoissante interruption.

– Je souhaite une amicale bienvenue aux petits nouveaux: Salomé, @nn@ et Phil Alba.

Articulation du Voyage: La petite fille qui a fait un voeu se transforme en statue dans le château. Puis, ce sont les atmosphères de lumière qui nous conduisent derrière les carreaux et les rideaux. La fenêtre arquée de « t-rêve » nous conduit vers la spirale des escaliers avec la lumière solaire au bout. Le soleil couchant s’articule avec le crépuscule doré sur la Loire. Le fleuve nous emmène à Amboise dont les teintes lumineuses et nocturnes font la jonction avec le clair de lune et Léonard de Vinci. La nuit nous plonge dans le sommeil noir et les bras de Morphée. Les rêves irisés font le lien avec un monde inconnu et flou. Le blanc de promesse est signe d’espoir et le V de l’envol permet de trouver la Voie dans un équilibre parfait symbolisé par le triangle.

A Neyde de voler maintenant !

Je pose mes yeux,
Rêveur et heureux
Sur ton PORTRAIT
Pour mieux Le REGARDER
Et le mémoriser
trait pour trait
INCOGNITO
Tout que je veux
C’est poser mes yeux
Sans T-RÊVE
Doux rêve,
Sur ton image,
Envie sauvage
De t’adorer,
Te contempler
Pleurer
sourire
Jusqu’au vertige
une DESCENTE qui m’attire
À la lumière AMBRE
Que coule au fond
comme un FLEUVE d’or et soleil.
Je meurs dans ses eaux,
La mort c’est un cadeau …
Le temps s’écoule
Et opère la RENAISSANCE
De moi même, de mon essence
Ah! Si j’étais
LEONARDO da Vinci
De ton portrait je ferais
Une sculpture
Charmante et pure,
et je te soufflerais
l’esprit si joli
et je te donnerais
la vie,
Pour DORMIR dans tes BRAS
Et essayer l’ENVOL de nos âmes
Sous la magique flamme
Du coucher du soleil
À la fin du jour.
Donc, nous serions
toujours
Les TROIS :
Toi. moi et l’Amour!

Neyde

15 commentaires sur « Sommaire de février 2008 »

  1. Superbe, Neyde. Ton « méchant voyage » n’a aucunement atteint la joliesse de tes mots. Je suis ravie de te retrouver en pleine forme. Biz à toi.

  2. Neyde,
    je suis sous la charme de tes mots,
    que je vais relire,
    ahlala, comme c’est beau,
    je suis fort émue devant tes mots, et ta présence,
    je suis si contente que tu sois revenue parmi nous. Bises.

  3. merci pour tout et surtout pour cela :

    …. »et je te soufflerais
    l’esprit si joli
    et je te donnerais
    la vie, ….. »

    Je t’embrasse amie chère

  4. Chère Neyde

    Ce poème traduit bien ta « renaissance », « sous la magique flamme du coucher de soleil »…tu revis » toi moi et l’amour », beau triangle pour un nouvel envol..

    Je t’embrasse bien fort, hirondelle, et au plaisir de te relire…

  5. Merci pour la régularité et la beauté de ce travail social, poétique et photographique, je suis fier d’être celui qui a composé la première

    VARIATION OSSIANE

    Cliquez le lien

  6. Belle euphorie de l’Après
    Dans le bonheur de partager
    Page tournée de la Descente
    Vers ce Nouveau Départ
    Merveilleuse reprise Neyde
    Je partage ta joie
    Me délecte de tes talents de poète
    Dont Ossiane nous offre la matière
    Je t’embrasse

  7. CHROME HIVERNAL

    Regarder le portrait d’incognito
    Procure une trêve à la descente
    L’ambre du fleuve sourit
    A la renaissance de Leonardo
    Dont le dormir devient
    Bras d’un envol à trois
    Planisphère immobile
    Sous les torrents de foudre
    Qui constellent le ciel
    De nouvelles apocalypses

  8. pour Neyde

    BRASILEIRA

    Plonger comme une aiguière
    Dans l’infusion qui te rêve
    Et discriminer le mélange
    Qui fait tourner créole
    La langue des couleurs
    Plus loin tout près
    Luit l’étincelle verte
    Qui ébauche les formes pourpres
    Epurant l’esquisse d’un geste
    D’une semence de joie

  9. Ao Sul,
    Cedo o Outono.
    Ao norte,
    Vem a Primavera.

    A Terra gira, diz-nos!
    E as estações correm-se após.

    Que torna-se?
    Voam,
    Onde és,
    Os nossos pensamentos.

  10. Aujourd’hui je reviens à cette page.
    Merci à vous que avez laissé des mots pour moi.
    Après ma « mechante voyage » je reviens petit à petit.
    C’est si bon d’être parmi vous.
    Si loin, mais si près pour la poèsie, pour l’amitié

  11. Je suis contente que tu te remettes au mieux, neyde, quand quelqu unsouffre, je suis là, lui souhaitant le meilleur, le meilleur du meilleur…
    Je t’embrasse.
    C’est bon d avoir des nouvelles.

  12. Un bonjour ensoleillé à tous,
    Un grand merci pour vos poèmes qui sont d »une « beauté fulgurante », « à couper le souffle » ou à prendre « un coup de sang », ceux d’Ossiane, de Monique, de Neyde et d’autres
    et l’on aimerait
    que ce genre de poésie
    partout fleurisse
    et s’épanouisse
    sur la morne platitude
    des jours de solitude
    sous toutes les latitudes
    et la quotidienne désespérance
    à force de mort-violence,
    d’indécence et de silence
    d’affligeante médiocrité,
    d’accablante inhumanité….

    Mais, par bonheur,
    comme le dit Khalil Gibran,
    merveilleux poète
    auteur de « Le Prophète »,
    pour qui l’amitié amoureuse
    est radieuse et lumineuse :

    « L’AMOUR, C’EST UNE PAROLE DE LUMIERE
    ECRITE SUR UNE PAGE DE LUMIERE
    PAR UNE MAIN DE LUMIERE »

    Je vous embrasse très fort, tout particulièrement vous trois, Ossiane (la descendante ou réincarnation féminine du divin Ossian ?), Monique (descendante ou réincarnation de Monique, la libyque ou berbère, et mère de saint Augustin ?) et Neyde (sans doute une Néréide ou une Aphrodite surgie des eaux ?)
    Le même Augustin a écrit entre autres:

    « LA MESURE DE L’AMOUR
    C’EST D’AIMER SANS MESURE » !

    ou cet autre écrivain D. Pennac :

    « LE TEMPS D’AIMER…
    DILATE LE TEMPS DE VIVRE » !!!

    Bonne journée à tous et QUE L’ENERGIE UNIVERSELLE SOIT AVEC VOUS ET QUE LE SOLEIL RAYONNE TOUJOURS DANS VOTRE ESPRIT-ET-VOTRE-COEUR UNIS EN HARMONIE… INSEPARABLEMENT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *