Vos poèmes du mois de octobre 2012 …

Si vous voulez bien déposer vos poèmes composés à partir des titres de notes du mois d’octobre sur la page des commentaires … merci à vous !

9 réflexions sur « Vos poèmes du mois de octobre 2012 … »

  1. En supposant qu’il s’agit bien vraisemblablement du mois d’octobre :
    _______

    Laissons une fois encore aller le rêve
    Au cœur des dunes balayées par le vent
    CACHETTE discrète insoupçonnée
    Sous l’indulgence d’EOLE
    Qui sous les ONDULATIONS d’oyats
    Laissent aller jusqu’à l’EXPIRATION
    La faune dans leur nid douillet
    Qui n’éprouve aucune TENTATION d’en sortir
    Tant la couche est confortable
    POINT DU TOUT attirée par la rudesse
    Et les intempéries d’octobre
    Sur les plages Océanes
    Petits poux de mer et coquillages…
    Trouvent demeure sous le feuillage
    A l’écoute du vent et des vagues
    Dans l’odeur de l’iode et des algues…
    ____

  2. Oui c’est bien du mois d’octobre dont je veux parler Thierry:) Je vais corriger!
    Merci en tout cas d’avoir commencé à poser vos mots du mois, bonne nuit!

  3. Il suffit d’un rien

    Une ondulation des feuilles
    Un murmure d’Eole
    Un chant naissant d’une cachette
    L’expiration d’un note
    De tristesse: Point du tout
    La tentation nous gagne
    Profiter des « petits bonheurs »
    Instants éphémères de joie…

  4. C’est joli Jo.S, (déjà dit sur un commentaire mal envoyé sans doute) et c’est tellement vrai, il suffit d’un rien, un sourire, un mot, une musique, un beau paysage, un regard pour connaître ces petits instants de bonheur…

  5. Octo brrrrrrr
    ce ne sont pas huit fois mais bien dix que le vent mauvais s’engouffre
    le plafond est bas, les nuages chargent le ciel
    octobre est peut être rouge
    mais ici et là bas tout bouge
    les girouettes sont affolées
    les drapeaux affalés
    la France traversée
    bien ses paysages avalés

  6. Eole de douce expiration
    L’envie de tentation
    Point du tout de son vu
    Mais dans une belle cachette
    Qui permet l’ondulation du temps
    Dans les murmures belles aises
    D’un amour son vivant

  7. En retard, en retard, en retard!
    ————————————-
    Je sors de ma CACHETTE
    et je sens EOLE
    en murmures secrets,
    en ONDULATIONs
    sur les herbes mugissantes,
    Comme um chant de sirène
    l’horizon lumineux
    m’appelle…
    Mon Coeur,
    en forte EXPIRATION,
    éloigne la TENTATION
    d’un revê de depart.
    Au loin,
    une vague de solitude
    POINT DE TOUT …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *