Guide 5

GUIDE 05 / GUIDE 05

suivre les étoiles
ces lumières qui scintillent
peu importe les nuages

• • • •

follow the stars
these twinkling lights
no matter the clouds

40 réflexions sur « Guide 5 »

  1. Dans ce Noël pas comme les autres, je vous adresse mes chaleureuses pensées.
    Une petite respiration pour souffler le temps d’une soirée.
    Profitez bien tout en restant prudents, les beaux jours reviendront.

    Joyeux Noël matelots !

    Ossiane

  2. Eau dit sait combien le reflet est profond
    Et de la rive le regard plongeant fécond
    Ce n’est pas le parnasse il n’y a pas de basse

  3. Merci ossiane, ni buée ni bouee nous ne tournons pas en rond mais continuons d’avancer.
    Joyeux noël à tout l’équipage
    En attendant de vite tourner la page

  4. Joyeux Noel
    Qui tourne la page d’hier
    Verd devant le 26
    Aujourd’hui le 25 paisible
    Je t embrasse Ossiane
    Et tes bels matelots

  5. En partage avec tout l’équipage et sa capitaine courageuse

    On ne peut pas sauter la buche, attention à ne pas buter dessus

    La magie des instants de festivités ne s’est pas encore dissipée et des brumes de la fête aux échos musicaux résonnent encore aux tympans même si sans fond de teint le teint pend un peu ce matin au moment d’aller fouler quelques arpents de terrain presque gelés.

    Le houx est là , le gui peut bien attendre, mais c’est dans la proximité et le partage que l’on trouve le plus de raison, époque complexe aux racines païennes les saturnales ne tournent pas toujours mal.

    Dans la cosmogonie le jour le plus court est un point de départ , la fin et le début d’un cycle pour se remettre en piste dans un pas de danse pas équivoque, et ce solstice est une amorce pas que pour les pétards et autres fumigènes, un ressourcement familial dans la chaleur des foyers, pour ceux qui sont bien entourés du moins.

    Les lumières ont attiré tant de papillons de nuit et ces phalènes battant à perdre haleine nous donnent le tempo de la fête, entre agapes (un des trois termes grecs avec filia et eros pour parler d’amour) et cadeaux à venir , on fête la nature quand on ne monte pas dans la mature de ces troncs de pin élevés.

    Il y a toujours pour ces conifères qui au contraire des feuillus ne se déplument pas comme ça une révérence commune qui en fait une référence même dans les chant quand s’entonne «Oh tannenbaum!» Alors roi des forêts ou pas il signifie dans ces fibres le support de la vie et la vie en action tandis que la ronde s’assemble comme au néolithique dans un cercle magique.

    Les cadeaux primitifs sont souvent des dons à une divinité de la nature, tandis que maintenant ils sont revendus massivement dès le lendemain, par une sorte de caprice sans égard pour le don et celui qui l’a fait et loin de la compréhension de la valeur d’échange symbolique qu’il revêt.

    Mais la course autour du temps quand gire la guirlande qui tourne sur elle même comme une vraie toupie ne jure pas qu’on m’a tout pris ni tout donné mais que quelque chose s’est ordonné du domaine du sensible qui donne sens à plus d’une cible.

    Alors sol invictus , soleil invaincu, tu montres, de la lumière, la puissance supérieure qui la vie commande tandis que le nouveau repère marque la limite et que la nature cherche à hiberner, on ne va berner personne dans ce déploiement parfois déraisonnable et concentré quand tant de solitude et de pauvreté dans le même temps ne saurait que nous tirer de notre douce insouciance, même momentanément.

  6. Une pensée amicale à Ossiane , les matelots et les visiteurs …
    Période trouble et confuse où rien n’est comme on l’entend.
    Où de nouvelles règles empêchent nos élans, où les mots nouveaux de distanciation, gestes barrières régulent nos soirées.
    Une pensée vers vous dans des régions différentes, qui vivaient le même désarroi.
    Garder le cap, s’entourer d’espoir et d’amour.
    MERCI

  7. Merci Jo S.

    Notre fils autiste pète les plombs dans cette fin d annee 2020, mis ss anxiolitiques, tout est si glou, compliqué.

    Pensees vers les plus fragiles.

  8. Bien vu Nath.
    J y vois à present un coeur

    Oh que oui
    Que mon coeur
    Donne moi cette force
    D aimer aimer la vie
    Tout fut si désespoirs
    Qu en soirée de l hier
    Aujourd hui est vivable
    Hier fut trop horrible
    Quand peu de vie elle s offre
    Dans un regard d autiste
    Il pète les plombs si forts
    Et le parent survit
    Privé tellement de vie
    Par l autisme déjà
    Et la Covid en plus

  9. C est déjà fin 2020
    Mais quelle année
    Gravée indélébile
    On espère 2021
    En Liberté Égalité Fraternité

    Les meilleurs pour vous Ossiane et son équipage.

  10. En ce dernier jour de l’an 2020……

    Tous ces mots des matelots sont des cadeaux
    comme ces bouquets d’étoiles sur le tableau
    autant de présents qui nous réchauffent le cœur
    messagers de tous ces vœux ce jour à l’honneur

    J’envoie à vous tous, mes vœux du fond du cœur sur ce chemin de l’amitié si généreusement ouvert par toi Ossiane dans un esprit de partage de poésie, de beauté, de chaleur, d’ écoute, dans le respect de chacun et de chacune, un grand merci à tous !

  11. Merci pour tes beaux mots, Monique.

    Quel bel album
    De Vie vivante
    En libre-échange
    Chère Ossiane
    Cela sent si bon l amitié
    En tendresses douces
    Si agréables capitons
    Que ce temps qui passe
    Sur le corps
    L âme elle change de vues
    Mais garde en ailes
    L amour dedans

  12. glaner la force de l’instant
    écouter les murmures de l’angoisse
    embrasser l’absence des voix maternelles
    souffler les minons de la rancoeur
    tenir entre ses doigts des miettes de lumière

    et penser aux voeux de Joachim ( Du premier jour de l’an,1549):

    « Je te souhaite pour t’ébattre
    Durant cette morte saison
    Un plaisir, voire trois ou quatre,
    Que donne l’amie maison :
    Bon vin en ton cellier,
    Beau feu, nuit sans souci,
    Un ami familier,
    Et belle amie aussi. »

  13. Vague évoque
    Pas seulement
    Ce qui choque
    Incessamment
    Les couleurs
    Se mélangent
    Et rien ne change
    Qui ne prenne
    Vraiment son temps

  14. A tous, belle et douce année créative aussi. Que l’année 2021 fasse retrouver à chacun de nous, joie, santé et amitié…

  15. Belle année 2021 à chacun, chacune.
    projection d’amitié, santé et joie dans un avenir très proche.
    Douceur, couleurs, amour dans la durée.

  16. Le blanc est venu effacer la couleur comme les nuages le soleil

    la neige est tombée
    dans la course des flocons
    le jeu des oiseaux

  17. Sur cette neige qui fond et branches nues, la caresse du vent et le chant des oiseaux…

    Comme un nouveau jour
    dans la lumière du soleil
    le scintillement

  18. Je ne veux retenir de 2020 que les fêtes …les naissances…les mariages et les anniversaires..le changement de présidence outre atlantique..la découverte d’un vaccin..et le plan de relance européen…Je veux aussi me souvenir des infirmières…des aides-soignants et des médecins…de tous les héros du quotidien et…passer très vite à 2021.
    On est en 2021…Ce matin j’ai vu les rires descendre en cascade les escaliers..se mêler aux sourires…suivre les veines des bois et des rivières…découvrir les âmes et ses lumières ..J’ai découvert l’air et ses vagues légères…les marches se dérober dans la nuit…les étreintes du ciel et de la terre…les mots sous les rêves enfouis..J’ai suivi les notes du temps d’hier..trouvé la chanson mélancolique et douce..cueilli des fleurs sur des rives étrangères…dormi sous la lune rousse…
    C’était un rêve stellaire…pour commencer avec vous l’année de belle manière…oublier l’année dernière…et partager notre imaginaire…
    pierre.b

  19. Quelle belle manière en effet et avec quelle poésie pierre.b vous nous invitez à entrer dans cette nouvelle année, comment ne pas vous suivre et cueillir dans votre ciel les étoiles de l’espérance pour faire de cette année non pas un rêve stellaire mais un monde de joie, de partage, d’amour, de confiance et de beauté, merci et pour cela ces mots de Paulo Ghoelho :

    « Rallie-toi à ceux qui chantent, qui content des histoires, qui savourent la vie, et dont les yeux brillent de joie. Parce que la joie est contagieuse, et qu’elle permet toujours d’éviter aux gens de se laisser pétrifier par la dépression, la solitude et les difficultés » Paolo Ghoello

  20. Merci Pierre et Monique,

    Je peux me mêler à vous, encore, en 2021, Monique, Pierre.b…et les autres…?

    Parce que j aime
    La joie le partage l amour
    La confiance la beauté
    Je ne serai jamais pétrifiée
    Par la dépression la solitude les difficultés
    Et c est bien oh mais que oui de oui
    Même si alentour pragmatique
    Me voit en autruche

    Je vois d un regard sain
    Qui aime que la vie en vie
    C est ainsi que je suis

    Heu? J ai emprunté tes beaux mots, Monique, scouzi…Annick

  21. pas de problème Annick par contre erreur de ma part et ce par deux fois ce n’est pas Goelho mais Coelho avec un C ! !!!! mais vous avez corrigé je pense ! le nom de l’auteur de l’Alchimiste !

  22. Je n ai pas corrigé, car mes annees , actuellement, ne me permettent pas bp de lectures…..besoin d evasions en marches. Alors merci pr ts les partages. Belle soiree Monique.

  23. Merci beaucoup pierre.b pour ce rêve stellaire lumineux, on apprécie le retour des …
    Merci Monique pour les conseils de Paulo Coelho, et Annick pour sa générosité.
    Avec vous, un façon bien optimiste de commencer 2021.
    Les valeurs d’humanité, amitié, solidarité et amour se conjuguent au présent et à l’avenir pour nous restaurer et nous souder et oublions l’année dernière.
    C’est toujours un grand plaisir de vous lire.

  24. Merci Jo.S, c est toujours un grand plaisir de vous lire.
    Et merci à chacun pour ses partages.

    Je ne suis pas certaine qu il me sera possible d oublier 2020.
    Elle fut bien trop remplie de lourdes semaines destructrices.

    Allez youps, on est en 2021.

  25. Ils volent et virevoltent
    entre les feuilles mortes
    pies, moineaux, mésanges…
    ils jouent entre les branches
    avec les rayons du soleil
    c’est le ballet silencieux
    de ce beau matin d’hiver

    Belle journée à tous il faut saisir en ces jours difficiles ce qu’il a de beau, il suffit parfois d’ouvrir la fenêtre, de regarder le ciel, ce grand terrain de jeu … où dansent les nuages… tenter d’oublier ne serait-ce qu’un instant l’âpreté de la vie

  26. Merci Monique et Anthea.

    Me suis permise de partager cc Paulo Coelho.

    21 ans des j’a
    Bien moins les j’ai
    Vers qui je suis

  27. Non ce ne sont point des touffes de poils
    hirsutes et en panache qui débordent
    car le chemin des étoiles est pavé
    de bien des incertitudes
    une voute étoilée roussie sous le harnais
    et un semis délicat en contrepoint
    élargi la gamme chromatique
    et si elles sont nues et sans âges
    au moins peut on rêver à leur image

  28. Oui Annick le cœur d’une nymphe sous le miroir de l’onde où dorment les nuages ! l’heure est au rêve et aux pensées vagabondes ! Nous ne compenserons jamais sans doute tous ces bonheurs perdus, ces baisers défendus ! mais jamais nous n’aurons tant apprécié je crois tous ces artistes, poètes, romanciers, écrivains en tous genres qui, à travers les textes et les images nous nourrissent et nous permettent de survivre.
    Relevé sur le coin d’une page : de Olympia Alberti « dans l’or perdu de la joie » merci « d’avoir déposé un peu de poussière d’étoiles sur des feuilles de papier »

  29. Je suis emue, Monique.

    Metci pour Olympia Alberti

    Mais comme c est joli
    Ses poussières d etoiles
    Mon coeur battait à cent
    Peut-être ses deux cent
    C est tellement si fort bon
    Qu un amour partagé

  30. Merci pour la puissance de vos mots de poésie teintés de tendresse et d’espoir malgré les vissicitudes de la vie ! C’est signe de résilience et de force intérieure. Touchée de votre attachement après tant d’années. Passez un bon week-end aux abris !
    BIses à tous et courage !

  31. Bon week-end à toi également Ossiane et merci, ton blog est un refuge (ou en envol c’est selon) pour aller au de ça du quotidien que nous réserve la vie, c’est un lieu où règne encore la force des mots et le pouvoirs du cœur, un home chaleureux que tu nous offres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *