Guide 02

GUIDE 02 / GUIDE 02

suivre les étoiles
ces lumières qui scintillent
peu importe les nuages

• • • •

follow the stars
these twinkling lights
no matter the clouds

7 réflexions sur « Guide 02 »

  1. Merci Ossiane pour ce bouquet scintillant et ton message toujours plein de gentillesse, espère que tu vas bien, je t’embrasse.

    Il y a toujours
    dans un coin de notre ciel
    des étoiles qui brillent.

  2. Voir tournoyer sans s’abattre ce qui n’est pas d’albâtre
    mais arbore bien plus de couleurs et va s’ébattre
    c’est la danse permanente autour d’un point fixe
    qui n’indique pas qu’il y ait seulement une rixe
    mais tant de déplacements suscitent des flottements
    rien ne se soulève vraiment aux arpents entoilés
    si ce n’est que cette voute divine nous laisse deviner
    ce que plus tard en somme l’ensemble va devenir
    et c’est bonheur complet et honneur absolu
    de décrypter le ciel dans un effort du temps distendu
    feuilles à feuilles on note les relevés de positions
    en plus d’examiner de près les circonvolutions
    une mécanique c’est leste qu’il faut être
    pour ainsi pouvoir arriver à la remonter
    tant d’amers nous guident

  3. Au bord de ce ruisseau sous la feuillée
    serait-ce le temps ou l’eau qui s’écoule
    de feuille à feuille, de jour après jour
    drainant sans cesse nos joies et nos peines

    Les feuilles comme des étoiles filantes
    s’en vont mourir comme meurent les humains
    petits maillons en quête de bonheur
    sur la terre qui tant bien que mal tourne

    le ciel a ses étoiles et ses nuages
    la terre ses sourires et ses larmes
    Mais c’est beau un arbre aux feuilles d’or
    beau comme le sourire d’un enfant.

    Parfois les idées s’assombrissent comme des nuages dans le ciel , il faut attendre que le soleil revienne sans impatience, sans peur, tu as raison Ossiane, peu importent les nuages…derrière il y a le soleil une citation mille fois prononcée…

  4. Ce jour de novembre
    promenade au bord du lac
    les mains dans les moufles
    à la lumière dorée
    du feuillage des arbres

    …et sur le bord du chemin, en ce temps où nous ne savons plus comment nous vivons, un parterre tout blanc comme si c’était le printemps, des fleurs de Fausse roquette voisinant les tapis de feuilles mortes , c’était joli !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *