Lotus 5

LOTUS 05 / LOTUS 05

naissance dans la boue
épanouissement au soleil
éveil dans un rêve

• • • •

born in the mud
blooming in the sun
awakening in a dream

19 réflexions sur « Lotus 5 »

  1. Bonjour à vous !
    Encore quelques photos de lotus mais peut-être en avez-vous fait le tour, (je peux accélérer les publications si vous le souhaitez) de la cuisine bien appétissante au tissage délicat en passant par la belle poésie, sourire à Bourrache, Thierry, Monique, Annick, Jos’, Anthea ainsi qu’à ceux qui nous suivent en silence!
    J’espère que vous avez passé un bon été et que vous abordez cette rentrée en forme, abreuvés de soleil, de bon air et de nature . Sachons rester prudents dans cette période incertaine et gardons confiance dans la résolution de cette pandémie durant laquelle il faudra être patient. Bon week-end à vous !

  2. Merci Ossiane de cet opus 5, à peine rentré du stade
    je flashe sur ce disque creux, le lotus seigneur de l’anneau
    une belle densité qui s’inscrit dans une courbe
    et cette lumineuse base opalescente
    qui contraste avec le glacis noir des arbres environnants

  3. Tout mystérieusement en place
    Le scintillement de l’eau
    Le jour sur la nuit
    Et la porte de pierre
    Sous les feuilles

  4. Bonjour Ossiane et merci pour ton message dans cet été finissant mais qui laisse encore un soleil suffisant pour l’épanouissement des dernières fleurs.
    Tout semble être mis en suspens et le temps s’écoule bien différemment dans un climat d’insécurité et de résignation, tes photos sont toujours d’une grande qualité, des séries qui nous font voyager ici et là dans des domaines féeriques, ton blog est une source inépuisable de beauté et de plaisir à parcourir…le temps passe et tu es toujours là présente et généreuse dans ce lieu chaleureux où les mots ont parfum d’amitié et de poésie, je ne cesserai jamais de t’en remercier ainsi que tous ici qui tissent entre nous ce ruban de bonne humeur, de confiance, de soutien, l’idée du Capitaine et ses Matelots reste une belle image d’équipe et de passions communes autour de la photo, et bien au-delà encore. Fais comme bon te semble cet espace reste un espace privilégié que j’apprécie beaucoup pour plein de raisons , un espace ouvert ! Je t’embrasse chère Ossiane.

    Instant de rêve,
    ……………………..
    La ronde des lotus,
    lucioles d’un jour,
    dans les eaux se reflètent
    en blanches colombes

    « Rêvons c’est l’heure…. c’est l’heure exquise » dirait Verlaine

  5. Rêvons que la peur nous quitte
    Ces Lotus libres ouvrent la voie
    Des impossibles devenus posdibles

    Bonjour Ossiane….j etais inquiete….merci pour tes mots….

  6. Une belle photo pleine de poésie.
    Des lotus comme une offrande, sur un plateau de lumière.

    « Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
    Et puis voici mon cœur qui ne bat que pour vous.
    Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
    Et qu’à vos yeux si beaux l’humble présent soit doux. »
    Paul Verlaine

  7. Bonjour Arlette.

    Merci pr ce joli texte de Verlaine, Jo.S.

    Un poudrier joli
    Que le chant des Lotus
    La main caresse l’âme

  8. Dites-le avec des fleurs, dites-le avec des mots, dites -le avec quelques notes de piano mais oui « il faut dire », parce que ça fait tellement plaisir ! …. et même si le silence peut être une forme d’expression, j’en suis convaincue, il peut être aussi un enfermement, un cri qui n’a pas de nom, car pour se comprendre avec du silence il faut vraiment bien se connaître pour qu’il ne s’appelle pas indifférence, égoïsme, oubli ou profonde solitude, partageons lorsque c’est possible sans a priori, sans gêne, c’est un regard, un pas vers l’autre, une communion car même dans ce monde qui devient de plus en plus virtuel, le partage n’est pas un vain mot, il peut être bien réel généreux et sincère !

    Je ne resterai pas muet
    devant les souffrances
    en écoutant battre mon cœur
    dans ce rythme infernal
    je ne sais pas si je pourrai
    trouver les mots qui apaisent
    partager n’est pas chose aisée
    l’empathie parfois compliquée
    mais je laisserai simplement mon cœur
    me dicter les mots qui conviennent

  9. combattre le silence
    pour certains toute une science
    aimer les fleurs de rhétorique
    sans rester théorique
    parsemer la vie d’encens
    et de pétales de roses
    en modérant sa prose
    disant à cent pour cent
    le fond de sa pensée
    en y mettant les formes
    éviter ce qui est énorme
    savoir cueillir la rosée
    et ne rien sacrifier à la vérité
    droite et raide souvent

  10. Bonsoir à vous !
    Merci pour vos beaux mots de poésie, vos pensées généreuses, votre élan vers le beau qui nous rassemble. Cette sensation de suspension Monique permet de s’élever au-dessus de ce qui inquiète, de prendre du recul. Apesanteur indispensable tout comme la poésie, les arts, la culture sous toutes ses formes pour continuer d’avancer dans l’inconnu. Bienvenue à Arlette, broutilleb, Lilibellule, Bourrache et au magnifique Monet ! Prenez soin de vous, soyez prudents, vous serez moins inquiets ! Bonne nuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *