Lotus 02

LOTUS 02 / LOTUS 02

naissance dans la boue
épanouissement au soleil
éveil dans un rêve

• • • •

born in the mud
blooming in the sun
awakening in a dream

13 réflexions sur « Lotus 02 »

  1. Oui, c’est vrai, je suis gris !
    D’avoir tant bu à la coupe de brume, mon regard s’est floué, ma vue se perd de vue dans un nid de brouillard. Du dessous, du dessus, je ne sais plus le dire, ce qui de l’eau du ciel est est le jeu du miroir. Quand je penche le front au risque de me perdre, je sens mon rêve en rêve et des désirs profonds : inspirer longuement des nuages de cendre, des vapeurs innocentes, des effluves d’argent. J’entends, de ces musiques éteintes, faites de feuilles sombres, de notes envoûtantes. Il voyage des jours de noirs et de lumières, et des pâleurs subtiles et des dessins à l’encre. De la tige gracile une ombelle est née, comme une offrande ouverte aux pensées volatiles ; puis une autre, et bien d’autres, qui inclinent leurs voiles en doux chuchotements.
    Vois-tu, je suis grisé, des images d’antan.

  2. Le soir ne pas trop parler
    Se taire c’est encore mieux
    Un mot une étincelle
    Pour allumer le brasier
    Non
    C’est pour dans ma tête
    Pas un souffle
    Le soir épaissit. J’attends la nuit légère
    Les coupes flottantes des lotus s’élèvent au dessus de l’eau.

  3. Ces photos ont ce quelque chose du style de paysage chinois.
    Ces silhouettes de lotus dans la brume me rappellent une histoire de Wu-Tao où il raconte que le Poète Li-Po se serait noyé en cherchant à attraper dans le miroir de l’eau le reflet de la lune qu’écrit Francois Cheng dans Vide et Plein
    Une aura de légende, un espace de rêve où les lotus renaissent de ce magma d’eaux troubles et d’ombres pour offrir en plein jour leur beauté et leur grâce. Nous nous y noyons dans une atmosphère agréablement Zen.

    Vouloir renaître
    S’extraire et s’épanouir
    Se réinventer

    C’est un spectacle souvent admiré à la forêt de Bambous d’Anduze lorsque les lotus sont en fleurs, ces photos d’Ossiane sont d’une extrême beauté. Nous restons, comme l’écrit si bien Anthéa muets et contemplatifs ; suspendus chacun à ses rêves et pensées tels les mots envoûtants de Bernard ou encore la perplexité et l’étonnement de Jo.S. C’est bonheur !

  4. J’aime …vos commentaires Bernard, Anthéa, Monique.
    J’aime… ces photos Ossiane.

    Des dentelles de feuilles
    dansent dans l’air blanc
    douces pulsations…

  5. Lorsque la nuit est si longue et le silence si lourd il vous revient des images qui vous apaisent … sur un rayon de bibliothèque l’eau et les rêves, la poétique de la rêverie… et doucement les mots vous bercent …

    Un temps d’insomnie
    L’eau, les rêves, la poésie
    songer aux lotus
    puis glisser vers le sommeil
    en une béatitude

    et…. l’âme se sent bien… « l’eau dormante intègre toute chose, l’univers et son rêveur » avec mon vieil ami philosophe et « rêveur de mots » Gaston Bachelard si souvent compagnon de mes insomnies.

  6. C est joli d ecritures delicate, pour une image si delicieuse….

    Le fragile ses finesses
    A la pointe d’une plume
    Douces berceuses belles

  7. Et en remontant pour relire, ouf, je decouvre ton fort beau dernier partage, Monique, j ai failli le louper…

    Et je te cite…
    …, la poetique de la rêverie…et doucement les mots vous bercent

  8. Ce que l’on devient
    est la résultante
    de ce que l’on apprend
    tout au long du chemin
    Le monde nous forge
    notre caractère
    et notre sensibilité
    C’est l’École de la vie
    J’aimerais bien être
    une petite graine de lotus
    qui saurait se nourrir
    de ce que la vie lui donne.

    Bon week-end à tous en ces premiers jours d’été

  9. C ‘est très joli ton écrit , Monique….et di juste envore une fois.

    La vie
    Celle par qui
    On est en devenir
    Sans cesse
    En merveilles
    De découvrir
    Qui on peut-être
    Quand la vie donne
    De la vie de la vie de la vie
    En matières belles de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *