Ecumes 21 / Foam 21

ÉCUMES 20 / FOAM 20

effervescence

bouillonnement intérieur

prémices

• • • •

effervescence

inner turmoil

omen

14 commentaires sur « Ecumes 21 / Foam 21 »

  1. Et si derrière la vitre aux embruns du passé, se seraient retrouvés des amours insolites ? Voyageurs de pays aux confins de leurs rêves, ces êtres solitaires égrènent des missives aux parfums d’amitié.
    Se connaître de rien, s’embraser de silences, d’absences répétées, se naître d’une image pour encore exister ! Est-ce un fleuve d’histoires, de vies entrelacées, une source commune, inépuisable chant ?
    J’entends couler cette eau, ce doux gazouillement.
    Elle vient de l’océan, y revient tôt ou tard, ne se lasse jamais de ces chemins secrets, de ces vents vigoureux ni de ces houles amples, de ces déferlements dont l’éclat s’éparpille, là où le cœur explose, se réjouit de sa force, se délivre du mal ! Des âmes bouillonnantes, s’exhale en pensées, en mots entre les lignes, l’appel de l’horizon, et le bleu souverain qui emplit le regard d’un désir insondable.
    Si tu brises la vitre, aux embruns du passé, qui la ravaudera, cette vision furtive que tu veux partager ?

  2. Sur un temps de ville de brume,
    Le corps englouti, clarté de lune
    Au sel d’une pensée nocturne, le vide
    Le néant, des bruits de pas au loin
    Notre esprit navigue à l’incertain
    Entre source et nuage peut être bien
    Minuit moins une, le temps se noue
    Un autre jour à l’aube des sens
    Plaisir voilé au-delà d’une mer immense
    Le bateau s’avance pour quatre danses
    A qui la chance quand le sol chavire ?
    A tire d’aile, l’oiseau s’envole
    Comme un signe du fond de l’abîme
    La terre éclate en quatre rimes.

  3. Sans la nue clarté de la rive absente
    Le destin se balance
    Au nord au sud, au vide immense…

    Miettes d’ennui sur la ligne d’évasion.
    Illusion de la lune
    Vent sur la dune
    En attendant le pantin se désarticule

    Aucune vibration
    Le silence
    L’écho des sens.

  4. Je vous lis avec ravissement BernardMoniqueThierryMiomodus

    Belle remontée dans le Nord
    Les progrès appréciés
    Quand des ports doux et calmes
    Peut importe l été
    Ou bien plus à les voir
    Ces temps fort nécessaires
    Dans les forces d aimer

  5. La force des mots
    à l’orée des turbulences
    éclats et sanglots
    canaliser la raison
    sans user de l’insolence
    condamner la violence
    les éclats de vagues
    sous l’effet de la tempête
    laisse sourdre leur fracas
    tant de forces indomptables
    n’ont rien de comparable
    ainsi la nature humaine
    serait elle plus incrédule
    que les forces de la Nature

  6. Dans l’éclat des vagues
    j’ai cru voir la force de l’espoir
    se perdre dans la déraison
    certaines gouttelettes
    emportées dans le flot
    sans rime ni raison
    sans comprendre
    venir gonfler la vague
    de l’impatience
    et de l’incompréhension
    Dompter les vagues de l’océan
    ne sont pas en notre pouvoir
    la vie est une mer houleuse
    prévoir les tempêtes et les ouragans
    dans la sagesse hors turbulences
    garder la tête hors de l’eau
    au risque de se noyer
    construire et non détruire

  7. J aime profondément tes quatre dernières phrases…Monique ….
    Et je te cite….Et j y ajoute mes quelques mots…

    Je vous embrasse

    Dans la sagesse
    Hors de l eau
    Au risque de se noyer
    Construire et non détruire dixit Monique

    Et quand les courants de vie
    Font mordre le sable au plus profond
    La vie c est cela aussi
    Fermer les yeux en grand patience

    La vie cette étonnante
    Qui peut surprendre se fait aimer
    Encore encore
    Dans ses espoirs réalisés

    Ressentir des forces
    Pas du courage
    Juste des ailes pour vivre aimer
    Aimer le vivre ses malgré tout

    Dix ans de combats sur le terrain
    Vie en autisme en grand parents
    Et en parents s ouvrir encore
    Reprendre la plume pour exprimer

  8. Sentir et éprouver la vague du mécontentement qui monte
    et ne redescend pas , des volutes de fumée et de coups ajustés
    une lutte acharnée entre différentes conceptions de la société
    un pacte à retisser, un nouveau contrat à négocier
    et toujours le respect de la dignité

  9. Le respect de la dignité
    Le vague à l âme
    D un être vivant
    Alors offrir le rêve vécu
    Pour chaque enfant
    Son respect d’être
    Dans son grandir en devenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *