Trame / Weft

Trame / Weft

la dernière heure

le nuage se mire

patchwork de poèmes

• • • •

last hour

cloud gazing at its reflection

patchwork of poems

14 commentaires sur « Trame / Weft »

  1. Une palette de couleurs
    Avant l’heure c’est pas l’heure
    Après l’heure c’est plus l’heure

    Place au présent
    Vivre l’instant
    Vibre le vent
    Caresse du temps
    Le champ du tout possible à l’écran

  2. au jardin des couleurs
    les nuages respirent

    une perspective
    où il fait bon vivre

    nuages d’eau et de ciel
    le cadre sécurisant
    pour des gambades
    pour des éclats de rire
    de soleil et de pluie
    l’accueil bienveillant
    des amis d’Ossiane

  3. Formes éparpillées
    Dans les couleurs qui s’assemblent
    La beauté rayonne
    La vie se dessine et s’offre
    En album de nitescence

  4. Ouvrir les yeux autour de soi
    Et découvrir toute l’ampleur du tableau
    Une composition parfaite : un équilibre
    Donner aux couleurs toute leur saveur
    A l’eau, au ciel, leur transparence
    Et dans les formes : le mouvement
    Faire naître d’un regard une émotion
    Et boire jusqu’à l’ivresse à l’infinie beauté,
    Tisser jusqu’à l’émerveillement
    Chaque détail formant la toile :
    Nuages gris sur le ciel bleu,
    Herbes vertes sur la terre volcanique,
    Rayons de lumière sur les prairies,
    Bleu de la brume à l’horizon
    De fil de chaîne en fil de trame
    Quand le regard se fait licier
    Sur le vaste métier du monde
    Aux motifs inépuisables de la nature.

  5. Ouvrir les yeux autour de soi
    Et découvrir toute l’ampleur du tableau
    Une composition parfaite : un équilibre
    Donner aux couleurs toute leur saveur
    A l’eau, au ciel leur transparence
    Et dans les formes : le mouvement
    Faire naître d’un regard une émotion
    Et boire jusqu’à l’ivresse à l’infinie beauté
    Tisser jusqu’à l’émerveillement
    Chaque détail formant la toile :
    Nuages gris sur le ciel bleu,
    Herbes vertes sur la terre volcanique,
    Rayons de lumière sur les prairies,
    Bleu de brume à l’horizon
    De fil de chaîne en fil de trame
    Quand le regard se fait licier
    Sur l’immense métier du monde
    Aux motifs inépuisables de la nature.

  6. Ouvrir les yeux autour de soi
    Et découvrir toute l’ampleur du tableau
    Une composition parfaite : un équilibre
    Donner aux couleurs toute leur saveur
    A l’eau, au ciel leur transparence
    Et dans les formes : le mouvement
    Faire naître d’un regard une émotion
    Et boire jusqu’à l’ivresse à l’infinie beauté
    Tisser jusqu’à l’émerveillement
    Chaque détail formant la toile :
    Nuages gris sur le ciel bleu,
    Herbes vertes sur la terre volcanique,
    Rayons de lumière sur les prairies,
    Bleu de brume à l’horizon
    De fil de chaîne en fil de trame
    Quand le regard se fait licier
    Sur l’immense métier du monde
    Aux motifs inépuisables de la nature.

  7. Bonjour à tous,
    Je découvre plusieurs fois le même commentaire ici et sur Vibrato, Monique. Toujours des soucis pour poster ? Si c’est le cas je m’en excuse mais je ne vois pas ce que je peux faire pour améliorer tout cela car ce n’est pas dépendant de moi mais du Monde…

    Merci à vous tous pour vos brillants fils de poésie étendus ici et sur les notes précédentes! Bien contente de retrouver Marc et ses beaux poèmes tout comme les indéracinables de ce blog qui soutiennent le vieil édifice de leurs bras compatissants :).

    Bises chaleureuses dans la pluie désormais automnale!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *