Highlander

Highlander

les trois lochs

l’île au pont de pierre

château fantôme

• • • •

three lochs

stone bridge island

ghost castle

18 réflexions sur « Highlander »

  1. L’épouvante rode
    Dans les nuées habitées
    Fantasmagorie

    Les légende font leur chemin
    Sur les hautes terres d’Ecosse


  2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Eilean_Donan

    … pour vous rassurer : je n’ai ressenti aucune peur lorsque je l’ai visité …

    Ahhhhh … l’Ecosse … mon plus beau souvenir de vacances passées à « l’étrange-r ».

    Clin d’oeil, sourire à tous les passants et merci à Ossiane pour ses images-souvenirs.

  3. Les Scots avec les pierres
    et les pictes avec les peintures de guerre
    dans une nature sauvage et rude
    pousse le chardon
    et la tourbe remplace
    presque le charbon
    embourbés sont les chemins de traverse
    tourbés sont les scotch
    et troublés sont les amateurs
    on ne sait plus si le brouillard
    est du à la bruine marine
    ou vapeurs d’alcool qui montent

  4. bonjour Ossiane, je ne reconnais pas cet endroit…
    une belle image un peu sombre,

    je souhaite pour chacun une belle ouverture vers dehors,
    les beautés murmurent tant déjà en ce matin…

    doux jour, bel équipage, et tendre capitaine.

  5. Sur les eaux à peine troublées du loch
    renait l’espoir des ruines du castel
    une petite seigneurie comme il en fleurit tant
    une époque heureuse faite de fêtes
    mais les cornemuses n’usent pas le décors
    trop récentes sont elles dans celui ci
    peut être les tartans figurent les clans
    mais dans la lande les bruyères
    font chanter le coq au petit matin
    les shetlands paissent en taches éparses
    il n’y a ni pont levis ni machicoulis
    les Claymore ne trouent pas que l’argile
    et toutes les influences se font sentir
    des Celtes d’Irlande aux vikings danois
    le calme s’abat mais ce n’est pas le sabbat
    les sorcières invoquent les panses de brebis…égarées
    le manoir se délabre à vue d’oeil
    il n’y a pas de palabres pour le remonter
    vestiges de la féodalité en oralité
    les pierres gardent à peine quelques traces
    des combats qui jamais fugaces
    s’y déroulèrent pour capter l’étain
    le fer à résonné, l’émail a cloisonné
    et quand Montgomery dégomme Henri 2
    c’est encore une preuve d’attachement
    ce pays est d’éducation et de liberté
    les Stuarts y ont bien veillé
    et quand on n’a pas le moral
    il ne suffit pas d’un petit tour à Balmoral
    les loges maçonniques y sont nées
    et bien des inventions de Watt à Maxwell
    pourtant c’est dans la ouate de la lande
    que coule l’eau la plus pure qui donner
    le single malt

  6. Mottes castrales et thèmes astraux
    de poterne en taverne coule le stout
    et dans les jeux qui se déroulent à Inverness
    vient tant l’ivresse des paysages
    que la confrontation brute avec la nature
    Pourtant la Clyde débouche sur le Firth
    les chantiers navals résonnent encore
    autrefois ce fut à clin que montaient les sabords
    maintenant ils sont hors d’âge
    mais sur les links il faut avoir l’oeil
    de peur que ne s’égare dans les oyats
    avec les vents du large
    qui viennent cogner les barges
    les clameurs du Royal and ancient

  7. L’art de la lumière en ces lieux
    Apporte son quota de mystère
    La pensée côtoie les esprits présents
    S’intègre dans la féérie ou s’y perd
    L’histoire mêlée de légende
    Fausse l’aura de ces vieilles demeures
    Et l’âme fragile se blesse aux horreurs
    La vérité et les fabulations s’entrechoquent
    Il faut attendre d’être imprégné de beauté
    Pour se débarrasser d’une peur injustifiée
    Et s’abandonner dans la contemplation
    Goûter sans appréhension la magie du site
    Savourer l’harmonie extraordinaire
    Entre les formes, les couleurs, les odeurs
    Et cette ambiance exceptionnelle
    Qui imperceptiblement vous transforme
    Indépendamment des malheurs du passé
    Qui restent inscrits entre les vieilles pierres
    Comme une encre indélébile sur un parchemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *