Flamingo

Flamand rose

Flamand rose

Flamand rose

Rose crevette, brindilles de couleur, à dormir debout

Lecture du Haïku Calligramme: de haut en bas

Rose crevette
brindilles de couleur
à dormir debout

Pour en savoir plus sur le flamand rose

35 commentaires sur « Flamingo »

  1. Flamingos
    en vol,
    en groupes,
    silhouettes élégantes
    pattes et cou tendus
    les ailes bien visibles.
    C’est un image inoubliable

  2. Domingo, domino, tout un art
    et dans ces flamandes, le charme des amandes
    dans ces nuées compactes qui de leurs pattes fougent
    et de leurs becs filtrateurs comme les baleines
    dans leurs fanons sans frantz
    retiennent la micro faune
    crevettes et autre zoo plancton
    pas des plantons devant une guérite
    ils héritent en partage
    d’une couleur fugace
    qui parfois agace

  3. Rosissant de plaisir
    à l’idée d’animalcules se nourrir
    saisissant la moindre occasion
    de mettre le nez dans le fond
    sondant sans relâche
    jamais son désir il ne gâche
    et dans ce bec busqué
    sans jamais se brusquer
    il va lentement incruster
    les pigments arrosés

  4. On m’a menti..on m’avait dit qu’elles etaient grises ou roses..en transparence dans la mer..en bouquet …fleur de sel a croquer..Et je vois un nuage blanc et rose sur echasses..des longueurs affichees..un long bec et corps beau..On m’a menti ..mais maintenant je sais..l’esprit vif..l’oeil ouvert..comment c’est une crevette..

  5. Bonjout à la compagnie !

    Et une petite histoire à dormir debout,
    Une !

    eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

    De son poulailler
    Maître Chanteclair un jour
    S’échappa !
    C’est un coq pas très malin
    Ne trouvant plus les grains
    Suffisamment à son goût,
    Voulu prendre un peu d’espace
    Pour voir ce que mangeaient aussi
    Volatiles plus grands que lui

    Se retrouva enfin
    Au bord d’un lac sans fin
    Habité de drôles d’oiseaux…
    Sans crête,
    Mais avec un bizarre bec :

    « Que mangez vous donc là
    Etranges que vous êtes ?
    La tête enfouie dans l’eau
    Sans rien voir à l’horizon ? »

    « Nous avalons à profusion
    Moulte crevettes
    Pour avoir le teint bien rose
    Et de jolies gambettes ! »

    Notre coq, intéressé,
    Apprécia le menu proposé
    Et pour mieux se fondre
    Au paysage et à sa compagnie
    Adopta un moyen
    Lui permettant de mieux se mêler
    A cette Rose Société !

    http://www.viescolaire.org/perso/wp-content/uploads/2008/08/wallons_echasses.png

    Un bémol cependant fut à noter…
    Il avait oublié
    Que longues pattes
    Vont de paire
    Avec long cou !

    Il eut beau se pencher
    Il ne pu rien manger !

    Retourna donc au poulailler
    Ou enfin pu retrouver
    Sans effort
    Bons grains…
    A sa portée !

    Biseeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeee

  6. Sur ses pas ses repas
    se referme
    un chemin traversé
    la tête en pays bleu
    le bec décidé à suspendre
    la danse d’une crevette

  7. Bisou Christineeeeeee.
    fable et illustration Coq As, comme toujours avec toi;
    Et pour sauter du coq à l’âne, bonne fête nationale !
    Love to you all

  8. Un tapis quasi uniformément rose qui grouille et qui s’agite
    une patrouille qui ne craint pas le gite et cherche le couvert
    un long cou jamais débranché qui fait rimer buvette avec crevette
    des notes de couleurs qui n’ont rien du blues ni de l’indigo
    des flammes qui n’affament mais qui dansent au ras des eaux
    alors cette marée piaillante et presque orpaillante
    qui du rose donne mais pas seulement de la bande
    va dans un instant comme dans une réaction en chaîne
    sans plus rien ni personne laisser à la traîne
    prendre son envol et secouer ses plumes

  9. ….

    A ce moment , les flamands roses jouaient,
    Si bien encore.

     » Whis you wère.. »

    C’était un été de canicule.

    C’était aussi , la fournaise , dans mon corps , dans mon coeur de garçon de dix sept ans.
    Je vécus cet été la en franche-comté.

    Les nuits étaient longues , douceur des soirées sur les collines,
    autour d’un feu ,
    Les chenveux des filles luisaient de l’éclat de leur jeunesse
    Nous écoutions les flamands roses en branchant les hauts parleurs sur les batteries des voitures.

    La bière était fraiche , enfouie dans des trous creusés dans la terre.

    Et toujours , la musique des flamands roses…

    La lune paraissait toute proche,
    Les étoiles ?
    Nous les touchions du bout des doigts.

    Et ,
    Il y avait Fifi.

    Fifi était en vérité une Catherine.
    Comme elle avait deux jolies couettes de cheveux blonds , on l’appelait Fifi.
    On l’appelait Puce aussi ,..

    La guitare du guilmour faisait chavirer mon ame,
    Surtout , quand Fifi s’approchait de moi.

    Je prenais part au monde du vivant et du merveilleux,
    Quand je regardai Fifi.

    Quand Fifi me regardait ,
    Je nageai dans les nappes d’orgue liquides du flamand Rick.

    Mais Fifi ne m’embrassai pas.

    Le matin , je me levai assez tot.

    Je me postai dans un pré , au bord de la route,
    Je veux dire au bord de la route ou habitai Fifi.

    Je prenai mon petit magnéto cassette , et j’écoutai  » more  » ,
    en espérant plus…

    Les secondes touchaient à l’extase quand , simplement quand,
    je voyai Fifi passer avec son vélo.

    Et lorsqu’elle me faisait signe , avec son adorable sourire, j’étais au nirvana…

    ….

    Puis , vint le temps de repartir.

    Quitter les collines , quitter les jolies filles simples et gracieuses,
    Quitter les chemeins de terre , brulés par le soleil de cet été la,
    quitter la fraicheur des petites rivières ou nous nous baignions,
    Quitter cette période dont je savais qu’elle resterait à jamais gravée dans ma mémoire.

    Alors que je sortais de la boulangerie , je rencontrai Fifi, sur son vélo.

    Mon coeur n’était pas préparé au grand étonnement qu’elle m’a fait en me proposant de me raccompagner à mon logis.

    Mon coeur n’était pas préparé au grand bohneur de l’entendre me demander si je ne pouvais pas rester un peu…

    Mon coeur n’était pas préparé à etre un coeur.

    J’ai aimé Fifi , très très longtemps.

    C’est cela que me rapelle la musique des flamands roses.

    Deux flamands roses se sont envolés depuis.

    On dit qu’ils sont morts ,
    Mais peut-etre qu’ils explorent , encore , le  » meddle de l’atome heart mother  »

    Fifi va bien.

    Mon amour s’est envolé aussi depuis,
    Avec d’autres suivants.

    Je vais bien , moi aussi.

    J’aime , une autre … Catherine.
    Comme jamais je n’aurai cru aimer.

    Ce texte , sans prétention , est un hommage.

    Hommage surtout à Fifi , puce , Catherine .

    Hommage à cet été magique de 1976.

    Hommage aux flamands roses , qui assuraient merveilleusement , la bande son du film de cette année la.

    Peut-etre mes mots ici écrits , vous feront ils réecouter ces fameux bardes cosmiques dans leur meilleures années.

    Bons souvenirs à vous ,
    Et , merci
    FIFI;

  10. Un autre souvenir que fait venir amichel sur un film des années 70-80 avec miou miou comme inspecteur sur une affaire louche dans le nord, impliquant des personnalités, et une belle distribution avec leni Escudero en héros saltimbanque, avec Niels Arestrup en photographe complice de pédophiles, sur fond de terril, de corons, de corruption, et d’autres horreurs !
    mais un beau film marquant qui est resté dans ma mémoire, sur fond de ballets roses; c’était la séquence émotion et nostalgie, d’une époque où l’on sortait des non dits pour commencer à dénoncer à voix haute les dysfonctionnements de notre société, avec un cinéma engagé et rageur, même si le népotisme et les appuis politiques, comme souvent avaient encore le dessus in fine, les riches et les puissants imposant encore leur loi. Au fait est ce que cela a changé depuis le temps. Le film ce devait être « une histoire simple » ou quelque chose comme ça et j’ai oublié pas mal de beau monde dans la distribution, hécatombe du temps et sélectivité plus que volonté d’exclusion.

  11. Le lien que je viens de mettre est un peu bizarre :

    Si vous cliquez sur le lien, une page s’affiche… qui « n’existe pas ! »
    Mais la colonne de gauche fonctionne !

    Cliquez sur Yeti sport…
    Puis sélectionnez Yeti Sport 5 Flamingo Drive !

    Attendez l’installation… et jouez !

    Rebiseeeeeees !

  12. ö Pöv canard,
    un score de 601,
    et un canard ko!

    merci Christineeeee pour ton jeu que je découvre en pas très joueuse….

    JE TROUVE LES PHOTOS FORT JOLIS,
    le haîku est très tendre,
    mais je n ai pas trop d inspiration avec les flamants roses….J en ai vu trop peu, peut être! quoique??!!

  13. Un pas de danse
    Un autre fort élégant
    Leurs becs se rapprochent
    Du premier oeil
    Ils s’aiment ces deux là
    Un homme flamand
    Et une flamande toute rose
    Leurs cous s’en fous hissent en bas
    Pour mieux se trouver
    Et s’aimer
    Tout de rose
    Ces deux là
    Qui s’aiment aux deux Là

    coucou Lou, merci pour ton mail.

  14. .

    ET hop me revoilà;-) Merci pour tous vos textes teintés d’humour qui m’ont bien amusée;-)
    http://www.youtube.com/watch?v=GAV2s8KSdGc
    Petit signe amical et chaleureux aux fidèles habitués de ce blog qui écrivent par tous les temps;-)

    Contente de te retrouver bien vivante en écriture, neyde;-)
    Vous me prenez par les sentiments avec cette magnifique toile de Zao Wou-Ki, Mathilde;-)
    Fauki, les bons souvenirs restent bien vivaces et intenses;-)
    Hello amichel, pas besoin de m’alerter, je suis pour la liberté d’expression chez les flamands roses;-)

    Amitiés

    .

  15. Je m’appelle Am
    Pour me souvenir que j’ai une âme
    Am stram gram
    Quelques gammes et rejaillissent les flammes
    Les mots résonnent alors tels des tam-tams

    Oui Ca m dit …Am
    Pas que l’ samedi J te dis Sam
    Am pour que je clame un slam

    Am, une trame en mémoire de Jam, une belle dame,
    Am, en souvenir de mon 1er concert de Djamel Allam
    Am, pour l’amour en devenir
    Et l’amitié à fleurs- rire

    Am, en mémoire d’un beau voyage
    Avec escale à Dar es Salam
    Am pour te dire Salam ma likoum
    Et avec Amandine manger des loukoums.

    Oui Ca m dit …Am
    Pas que l’ samedi , Ahmed je t le dis
    Am pour que je clame un slam

    Am, car parfois affamée de mots
    Je cherche le âme mot
    Am, en résonnance avec Dharamsala
    Si proche du Dalai Lama

    Am, parce que je suis maman
    Et pas encore mamy
    Mais je suis femme aussi
    Ca je vous l’ garantis

    Oui Ca m dit …Am
    Pas que l’ samedi , Myriam je t le dis
    Am pour que je clame un slam

    Am, pour faire voler les mots tels des flamands
    Tantôt amers parfois amants
    Am, pour faire émerger des rameaux

    Am, pour éloigner les lames, larmes et drames
    D’Ame Eric ou de panne âme
    Et pour que j’âme muse
    Pour que j’aime et m’amuse

    Oui Ca m dit …Am
    l’ samedi aussi Mamadou, je t le dis.
    Am stram gram
    Quelques mots
    Et c’est la danse du flamenco
    I am

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *