Parenthèse

Le Temps d'un Souffle, Elle se Pose et Dépose son Ombre Portée.

Le Temps d'un Souffle, Elle se Pose et Dépose son Ombre Portée.

* Lecture du Haïku Calligramme: de haut en bas.

Le Temps d’un Souffle
Elle se Pose et Dépose
Son Ombre Portée.

La Petite Feuille, telle un Oiseau, S'envole au Fil de l'Eau.

La Petite Feuille, telle un Oiseau, S'envole au Fil de l'Eau.

* Lecture du Haïku Calligramme: centre, haut, bas.

La Petite Feuille
Telle un Oiseau, S’envole
Au Fil de l’Eau.

* L’Oeil Ouvert va se mettre en parenthèse pour une durée de deux semaines … Vous pourrez continuer à m’envoyer vos mails et commentaires; je pourrai vous lire … En revanche, comme il me sera diffcile d’accéder au blog du vendredi 21 avril au vendredi 28 avril, les commentaires seront en mode modéré par précaution. Je ne pourrai les valider que le 28 avril … Retour aux alentours du 3 mai avec une belle moisson de photos, j’espère … Bises et pensées à vous tous; vous allez me manquer …

56 commentaires sur « Parenthèse »

  1. Ces feuilles sont comme des corps de danseuses qui se seraient allongées au final d’une danse harmonieuse. Grâce et élégance parent un vert et un pourpre d’un collier de sensualité…

    C’est très beau…

  2. « Bonjour !

    Comme un diable au fond de sa boîte,
    le bourgeon s’est tenu caché…
    mais dans sa prison trop étroite
    il baille et voudrait respirer.

    Il entend des chants, des bruits d’ailes,
    il a soif de grand jour et d’air…
    il voudrait savoir les nouvelles,
    il fait craquer son corset vert.

    Puis, d’un geste brusque, il déchire
    son habit étroit et trop court
    « enfin, se dit-il, je respire,
    je vis, je suis libre… bonjour ! » »
    Paul Géraldy (1885-1983)

    Merci Ossiane, pour ces ailes de chlorophylle juste déployées qui signent le printemps
    Ressource-toi bien
    Je t’embrasse

  3. Au repos
    ***********************

    Hanche accueillante
    Accoudoir bienveillant
    Oreiller moelleux
    Rêve végétal

  4. Le jeu de mots est facile mais je n’y résiste pas: »Tu pars en thèse? »
    Bon, je plaisante, je te souhaite une bonne période de repos, du vent léger en tête,de l’eau douce au coeur et surtout beaucoup de plaisir à être en vacance, l’univers à ta portée.
    Profites-en bien Ossiane…

  5. le temps d’un souffle

    instant d’apesanteur
    où le corps est une arche
    avant de se cabrer

    exactitude des sens
    et tension infinie

    puis la pause qui s’étire
    comme une parenthèse

  6. Une feuille
    Une plume
    Un pas de danse
    Mouvement gracile

    Bonne promenade et bon oeil
    et à bientôt…Ossiane

  7. Coucou à vous tous. Pas mal de problèmes pour me connecter; c’est pourquoi, je serai brève. Merci pour vos gentils messages, vos poèmes et vos bons voeux. Je suis bien loin de mon ordinateur habituel ce matin. Pour répondre à Kaikan, cette aquarelle est faite à la main numériquement:-) Bises tout le monde et aux petits nouveaux 😉 J’essaierai de passer demain matin.

  8. Mes vers,ce sont mes reves transcrits.
    Je veux vivre,je ne sais vivre,
    Pour cela,anonyme et sous le charme,
    Je chante pour m’appartenir.

    Ce que nous avons su,nous le perdons.
    Ce que nous pensons,déjà nous l’avons été.
    Nous ne gardons que ce que nous avons donné,
    Le tout tout consiste à etre ce que nous ne sommes pas.

    Le jour ou quelqu’un saura ressentir mon chant,
    Mon chant je saurai alors le ressentir.
    Je vivrai en compagnie de mon ame,tout autant
    Que les autres vivent…Pessoa

  9. Ouvrez la parenthèse
    Pardonnez toutes les coquilles laissées. L’Oeil Ouvert a laissé ses charentaises pour mettre ses chaussures de randonnée en petite Camargue ce matin. Fermez la parenthèse;-) Bisous

  10. Bonjour Ossiane je me demandais pourquoi tu nous gratifiais de deux notes aujourd’hui , j’ai compris.
    Petit commentaire sur le toponyme de « petite Camargue », les locaux préfèrent le terme de « Camargue Gardoise » ça fait moins « cheap ».
    Ne manque pas la plage de l’Espiguette, les Salins et la ballade au Fort de Peccais peu connu et abandonné au milieu des marais
    http://www.ot-aiguesmortes.fr/FR/Peccais.htm
    Visite l’église d’Aigues-Mortes avec les vitreaux de Soulages maginfiquement colorés et la boutique de bonbons dans la même rue.

  11. après s’ètre étirée,la petite feuille bouclée a levé le bout de son nez… au bout duquel
    une petite goutte perchée
    hésitait à tomber…et puis elle s’est envolée !
    Bon voyage ! et n’oublie pas de te « reposer »
    Pour que le vent, doux et léger, souffle dans le sens de ton chemin !
    A bientôt

  12. une petite pause
    ça fait un bien fou de partir  » ailleurs »
    et puis revenir et tout aussi bon!!
    a bientôt
    bises
    jane

  13. Bonjour Ossiane,
    Une simple feuille , mais avec beaucoup d’iamgination et d’application on transmet beaucoup d’émotions, ce qui est le cas dans ces deux images.
    Je te souhaite de bonnes vacances .Ressouces toi bien et reviens avec des mémoires pleines 😉
    Eric

  14. Chère Ossiane,
    voilà un repos bien mérité !! profites en un maximum !!
    Je t’embrasse,
    OLIVIER
    Il me tarde de revoir des photos de paysages..
    BONNES VACANCES !!

  15. chant à tire-d’aile

    sous la rosée d’amour
    le bec de l’oiseau
    lance son appel

    entendant le sésame
    la toile s’entrouvre
    lentement déchirée

    mais tel un cerf-volant
    le vol en eau troublée
    ne tient qu’à un fil

  16. Etonnant la forme de cuillère de la deuxième photo avec une petite goutte d’huile à son extrémité !!!

    Bonne moisson de photos ; le moment est bien choisi en ce début de printemps où tout explose dans la nature.

  17. La muerte

    Aqui hemo dicho: « muerto »
    como un punto final,
    y nos hemos perdido por lo otro
    Pero morir es viagar,
    morir es trascender ;
    y tu estas trascendiendo,
    recordarte seria acompanarte ,
    en las noches de estrellas,
    en las auroras puras,
    en las altas puestas de sol,
    vivo tu ,vivo tu ,vivo y ardiente,
    sobre la pobre paz de nuestro seco olvido!

  18. Message pirate à Annie-Claude, via Ossiane….
    Annie-Claude Je ne peux plus me connecter sur ton blog sans faire  » sauter  » mon portable….Problème informatique chez toi….
    Bises.

  19. Message à Annie-Claude via Ossiane….
    Annie-Claude, je ne peux plus me connecter sur ton blog sans faire  » sauter » mo portable ????
    Problème informatique de ton coté ????
    Bises..et merci Ossiane pour le lien….

  20. Quittant son arbre
    Elle s’est envolée
    Une larme à l’oeil
    Pour toujours.
    Elle s’est posée sur ma table
    Encore frémissante du voyage
    Telle un oiseau cherchant le repos.
    Coquette, elle a mis un peu de rouge.
    Sur ma page, l’enjoleuse esquisse un pas de deux
    Se cambre
    Caline dans la lumière
    Se déhanche, tend la jambe,
    Ecrivant sur la papier blanc
    La première mesure d’une chanson triste.

  21. très belle pureté de lignes que tu nous a le don de nous dévoiler ici encore. De retour sur la toile, j’ajoute que j’ai beaucoup apprécié les traitements noir et blanc des photos d’arbres…

  22. Quelle délicatesse dans les photos, dans les mots !
    J’ai retenu mon souffle de peur de voir vraiment s’envoler la précieuse embarcation.
    Bonnes vacances Ossiane.

  23. cambrée d’avril,
    cambrée d’avenant,
    au soupir concédé
    d’une ombre portée,
    la signature en accroche-coeur
    écarquille ses veinules
    vers davantage d’oeillades,
    vers la prise en main
    d’un sourire aiguisé.

  24. La petite feuille telle un oiseau
    son bec devient perle d’eau

    De très beaux dialogues entre ombre et portée! merci Ossiane

  25. Une feuille qui relève la queue comme une chatte sûre de son bon droit : voilà un printemps qui s’annonce fort. Je reviens quand tu repars; ce n’est qu’un au revoir !

  26. comme il est étrange…
    cette parenthèse que voilà
    alors qu’enfin je puis m’accorder ce temps d’un voyage… ma parenthèse…
    A bientôt petite fée des songes.
    je savais qu’en ouvrant ton blog cette nuit, j’allais y trouver quelquechose de…
    comment dire…
    une note d’harmonie.
    tu rends la vie si belle.

  27. Ouvrir une parenthèse
    Pour poser le point d’interrogation,
    La question vers l’essentiel,
    La réflexion en point de suspension.
    Que fallait-il comprendre ?
    Comprendre ou prendre ?
    Prendre ou donner ?
    Echanger ?
    Ouvrir une parenthèse,
    Ouvrir le repos,
    Ouvrir l’absence,
    Ouvrir la présence.
    Ouvrir le temps,
    Trouver la seconde du bonheur.
    Fermer la parenthèse
    Repartir…

    Catherine

  28. En parcourant tes images m’est revenue une phrase d’un poeme de Paul Eluard qui me semble bien resumer ce que m’inspire ton travail: « Tu m’as murmuré perfection, moi je t’ai soufflé harmonie. »… Bonne soirée.

  29. Bravo pour ce blog
    c’est frais et plein de bon goût.
    Les photos sont très jolies et
    c’est nous qui gardons les yeux grands ouverts lorsque nous passons par ici.
    C’est toujours le printemps !

  30. >Pixelandre:
    Homme ou femme? Très touchée par tes mots. J’ai visité ton blog. De très belles photos de ton côté également. Au plaisir de te lire à nouveau. Bien amicalement.

  31. >jolicoeur:
    Merci beaucoup pour ce haïku qui témoigne de la belle réalisation artistique de ce canal. Des ponts, des aqueducs, des écluses, de superbes berges plantées de platanes majestueux. Du grand art fonctionnel pour l’époque. Ce n’est pas le cas de toutes nos constructions contemporaines malheureusement. Bonne fin de soirée et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *