17 commentaires sur « Ardeur »

  1. J’ai d’abord cherché la plante, puis l’algue, puis je me suis rabattu sur le feu d’artifice. Tu nous entraînes au bout de la nuit…(chanson bête et connue).

  2. Grande forme Ossiane, tu sèmes le doute entre fleurs et technique et artifice?

    je prends une option pour la nature prise sous les rayons d’un soleil couchant en symbiose avec le ciel et le vent frissonnant…

  3. Chère Ossiane,
    en fait ton blog me rapelle le titre d’un livre « Pas un jour sans une ligne » du regretté Philippe Léotard. Au passage, je te et vous le conseille.
    Pour toi, le titre devrait être :
    « Pas un jour sans image, ni calligrammes »
    Belle journée,
    OLIVIER

  4. Cela me rappelle un gigantesque orage à Hongkong, il y a trois semaines de cela. Rien d’artificiellement révolutionnaire, là-bas, mais la nature toute grondante. Un vrai poème.

  5. >Fred: Toi tu prends la transformation mi-fleur, mi-feu; c’est l’option mutante 😉

    >François 1er: Très bien , feu d’artifice, je le note. Voyons la suite…

    >Fabienne hésite entre la nature et la technique et finit par choisir la nature

    >Olivier: J’essaie de tenir un rythme régulier ce qui n’est pas toujours chose facile. Il y a sans doute des jours avec et des jours sans.
    Merci pour ton soutien. Je t’embrasse.

    >Philippe jette l’éponge 😉

    >Argoul a choisi l’option orage; c’est une bonne idée 🙂

    Chers amis, je vous donne la soluton. Il s’agit du bouquet final d’un très beau feu d’artifice que j’ai vu sur une plage cet été. Je trouvais que les teintes et les filaments électriques faisaient une bonne transition avec ma fleur d’Albizzia.
    Bravo à Fred et François 1er. Bonne journée à tous.

  6. Waow Argoul !!! Tu en vis des expériences surhumaines!!! Un orage comme ça ??!! De quoi nous écrabouiller, nous, pauvres petits êtres sans défense !!! Dis-nous en plus de ton expérience d’il y a trois petites semaines, seulement !!!! :lo :lo !!

  7. De la frivolité à l’ardeur, il n’y a qu’un pas. Un détail léger qui nous pousse. Un presque rien qui fait naître des gerbes, des métamophoses et des élans. Nous allons et venons dans le ciel, le coeur en bandoulière. Merci pour ces caligrammes et ces photos de rêves.

  8. >Emma: Argoul nous racontera certainement son voyage asiatique sur son blog. Bises.

    >Sonia: Merci beaucoup pour tes mots et tes élans. Tu sembles prendre plaisir à te promener ici et j’en suis très flattée. Ta galerie photo est également très belle et c’est un peu dommage qu’on ne puisse pas te laisser de commentaires. Mais c’est vrai que ce n’est pas un blog. J’aime beaucoup ce que tu fais; c’est original et troublant. Amitiés.

  9. Dur ,dur….et sublime. J’opterais bien pour quelque part dans l’univers d’une méduse…ou au sein d’étamines …mais de quelle fleur ????

  10. De retour de l’Angleterre je vois que ça flambe chez Ossiane !! C’est très beau et ça donne chaud au coeur……continue comme ça ma photographe/poète préférée.Bisous

  11. >MTO: Lis les commentaires d’au-dessus; j’ai donné la solution. Mais c’est bien ton imagination vagabonde allègrement. Bonne soirée et merci pour ta fidélité.

    >Judith: Alors de retour de ton pays d’origine? J’espère que cette escapade a été agréable. Tu vois, même quand tu n’es pas là, j’essaie de faire vibrer les coeurs;-) Merci pour ton soutien, adorable copine 😉

  12. >Moleskine: Après avoir hésité, j’ai vu et compris :-)) Big Bang pour moi. Merci Olivier de m’avoir consacré cette note doublement dédicacée. J’ai droit à deux beaux poèmes sur nos connivences télépathiques et pyrotechniques à propos de ce Big et de ce Bang. Je suis très touchée par ton attention et te remercie. A notre amitié blogophile.

  13. Bonjour Tirui et bienvenue ici. Tu sembles un peu surpris par le contenu de mon blog mais visiblement, tu as tout de même apprécié cette présentation différente. N’hésite pas à revenir donner ton sentiment. Au plaisir de te lire à nouveau.

  14. …………………………………….
    nuages de vapeur
    vol au dessus des volcans
    l’art pyrotechnique

    l’irruption de laves ardentes
    flux dans les veines de la terre
    …………………………………….
    andrée wizem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *