Elan

Inclination de l'Ame, Aspiration du Coeur, Respiration.

Inclination de l'Ame, Aspiration du Coeur, Respiration.

* Lecture du Calligramme: haut, bas centre.

Inclination de l’Ame,
Aspiration du Coeur,
Respiration.

* Photo de Clématite ‘Jackmanii’.

Cette plante grimpante aux multiples variétés a besoin d’être palissée. Lorsque vous la plantez, veillez à incliner la motte. Protégez également son pied par une tuile car il craint le soleil. Taillez la clématite une fois la floraison terminée.

49 commentaires sur « Elan »

  1. C’est tellement beau…que dire de plus ? Admirer silencieusement et remercier la Vie de m’avoir fait découvrir ton site.

  2. Nouhitsu…morning…

    élan
    éternelle extase
    secret liberté
    révélation de l’âme
    nourriture comblée
    chair accés , assouplissement
    révélation de la grandeur
    résonnance illimitée
    élan
    éternelle extase
    berceau de la vie
    aussi sanglots connus
    blessures meurtries
    magnanime compassion
    élan magnifique
    retombant sur soi

    sortie triomphale

  3. J’aime la couleur de la Clématite et aussi cette sensation de fragilité qu’elle exprime…Vit-elle longtemps?

  4. Aurélie, que de chair, de plénitude retrouvée, de lumière vibrent dans tes mots toujours délicatement choisis.
    Elan du Coeur, Elan de Bonheur. Merci.

  5. Bonjour Chris,
    C’est effectivement une fleur aux couleurs et à la ligne délicate d’où ce sentiment de vulnérabilité. Sa fleur dure quelques jours. C’est une plante vivace que j’aime beaucoup car elle s’accroche partout et se lance dans une course folle sur les parois murales.

  6. Hello Swweet Gardener, on ne peut pas réussir à vivre dans la noirceur permanente. Nous, pauvres humains avons la faculté de nous ressaisir pour mieux rebondir. Il y a tant de bons amis dans cette blogosphère que l’on espère 😉

  7. Et cela s’appelle La Résilience…Heureusement que nous avons cette capacité…SweetGardener a droit à plein de WW To Day!Belle clématite, fragile en apparence seulement….Vive la Blogosphère, les Blogpotes, les Blogopoètes…Que de néologismes!Ossiane, si tu n’existais pas, nous t’aurions inventée…

  8. Tout à fait Chris, un joli mot pour exprimer cette capacité à renaître.
    Finalement, je le laisse à François mon W en trop. He’s so SWWWEEET!
    Ne m’attribue pas tant de choses. Blogpote est un mot que MJ a inventé, je crois. Tout ce que je sais c’est que j’Existe!
    Que tous les blogophones renaissent!

  9. Bonjour Ossiane! C’est ma soeur (Marie)qui m’a montré ton blog et je le regarde tous les jours, il est vraiment magnifique, avec tes photos j’ai l’impression de découvrir une autre planète qui m’émerveille…

  10. Bonjour Nina, bienvenue chez nous. Oui Marie est passée hier je crois. Très heureuse que cette parenthèse photographique illumine tes journées. N’hésite pas à revenir et à donner tes sentiments. Amicalement.

  11. Je vois que mes W t’enchantent, blogogardener. Il n’y a pas vraiment d’origine. Il y a déjà Nicolas le jardinier, je ne me voyais tout simplement pas faire François le jardinier. Je trouve que cela te va bien et correspond bien à ce que tu veux faire passer. Tu es un super blogopote, my friend!

  12. « Élan » ou « Comment faire mieux avec le moins possible. »
    C’est immobile mais ça reeeesssspiiiirrrre et ça palpite.
    Et puis il y a l’idée d’offrande de part et d’autre, donnée et reçue par chacune.

    Pierre
    qui va blogopoter dans les popotes, ce soir. 😉

  13. Waouhhh ! Je vois que cela palpite et délire chez Ossiane. Il faut dire qu’entre l’Oeil Ouvert et le Jardin de François, nous nageons en plein bonheur végétal… Cela dit, je suis le premier à colporter partout de vive voix les bienfaits de la promenade blogcolique…
    Au fait Ossiane, les cadres sont faits et exposés, c’est super chouette !

    Elan…
    Main tendue,
    Vers une larme,
    Coupe offerte,
    Pour un charme,
    Surpris au coeur du temps…

  14. A Propos de Résilience, je me suis souvenue d' »Electre » de Jean Giraudoux…Il y a un Jardinier, un Mendiant ( Le Sage que l’on prend pour un fou- c’était Louis Jouvet qui créa le rôle..).La chûte d’Electre est assez belle…
    La Femme Narsès demande:  » Comment cela s’appelle quand tout est saccagé, et que l’air pourtant se respire, et qu’on a tout perdu?… » (…) le Mendiant lui répond:
    « Cela a un très beau nom, Femme Narsès. Cela s’appelle l’Aurore »…
    J’aime Giraudoux et Jouvet…

  15. Tiens, voilà Pierre, une heure de visite inaccoutumée pour toi? Tu as très bien résumé ce que voulait dire ce calligramme. Quelle sensiblité! Donner, recevoir, désir d’échange, c’est ce qu’on fait ici 24h sur 24, non? A ce soir Blogopopoteur impénitent.

  16. Coucou Osiris,
    On nage effectivement en plein euphorie végétale entre nos deux blogs. Je sais bien que tu es un partisan fervent de ces rencontres blogorustiques et je te rejoins sur le sujet.
    Et voilà que tu te lances aussi dans la poésie. C’est très réussi. Cet élan aura conquis les coeurs. Merci.
    Ca risque encore de chauffer pas mal ce soir dans les blogpopotes comme dirait Pierre. A ce sujet, je viens de voir que tu nous a préparé une nouvelle énigme bien gratinée comme tu sais le faire.
    Tous à vos Atlas chez Osiris! Amitiés blogophiles.

  17. Superbe ta citation d’Electre. Résilience, Renaissance, Aurore en voilà de jolis mots qui redonnent l’espoir. Merci Chris pour ta culture littéraire. Tu aurais dû faire prof de français 😉

  18. Mais j’ai été Prof de Français 25 ans Outre Mer…Y a pas de miracle…Comme je disais à Michel-Jean, on est polyvalent à l’étranger…mais Promis, j’ai pas enseigné les maths, jamais….

  19. Merci Malcontenta. N’hésite pas à t’exprimer. Je viens de lire ta dernière note sur le voyage des mots, c’est très bien écrit. A bientôt.

  20. Je comprends tout maintenant Chris, ta passion de la poésie, tes extraits de textes qui éblouissent. Je suis preneuse. N’hésite pas à nous faire profiter de ton savoir littéraire. Bises.

  21. Ah oui Chris, je suis d’accord avec Ossiane à propos des extraits de textes- et de ton vécu, aussi, avec eux. Continue surtout; quand tu en as envie. À chaque fois j’ai le coeur qui se retourne la pointe en l’air.

    Pour l’horaire inhabituel, Ossiane, (tu remarques tout!) je m’y mets petit à petit au boulot, espérant récupérer ainsi mon temps de sommeil qui était en péril il y a quelques temps. Je m’étais même ouvert de ce problême ici. Bref, c’est la pleine convalescence!

  22. Coucou! Tu viens blogopoter? Tu es un émotif pour avoir le coeur qui se retourne la pointe en l’air 😉
    Ah, je me disiais bien qu’il y avait quelque chose d’anormal. C’est usant de blogguer surtout tard le soir. Comme tu parviens à concilier le blogging et le boulot en même temps? Tu jongles avec tes instruments? :-))

  23. Bingo pour « émotif ». Tu m’as percé à jour ;-).
    Et si ça ne me domine pas je préfère encore ça à l’apathie. Au moins on se sent vivre!

  24. L’empathie? Bingo là aussi!
    Elle est ma muse, mon passage obligé quand je travaille.
    Je dois lui laisser toute la place à mes côtés, ne l’oublier le moins possible, et ne la remplacer par rien d’autre d’approchant, qui lui ressemblerait mais ne serait pas elle…

  25. >oO°Miyax°Oo
    Très très gentil à toi de me faire tous ces compliments. Je suis très touchée. Je te laisse continuer de dévorer tous ces calligrammes. N’hésite pas à écrire tes commentaires. Au plaisir de te lire à nouveau.

  26. Gracile,
    tu te penches sur moi
    chiffonnée de lumière,
    tu sais je suis fragile!
    Tu tends ton fil de soie,
    tu joues les herbes folles,
    me trouves-tu trop fière?

    Je dessine pour toi dont la robe m’affole,
    la courbe d’un vertige
    qu’ouverte sur ta tige
    tu m’offres en un élan, de bleu de mauve et d’organdis.

    Vois comme tu m’attires, en tombent mes épis!

  27. >Bernard:
    Bonjour Bernard, toujours à te balader dans mes parterres;-) Tu remontes de plus en plus en arrière. Tu as choisi une photo que j’affectionne pour son graphisme. Tu l’as bien compris. Un beau dialogue amoureux en deux temps dans lequel tu esquisses avec délicatesse les courbes graciles et pures des ces deux végétaux. Un face à face plein de sensualité et d’élan bien sûr;-) Bravo à toi. Merci d’amender ainsi mon jardin de mots.

  28. Bonjour Ossiane,

    Pas d’amour sans élans, à classer dans l’amour ?.
    Bon week-end.
    Je t’embrasse

  29. >Nath:
    Ca y est, tu es repartie à la chasse à l’amour 😉 Ok pour cette note également. Impossible de résister à cet élan du coeur. Je vais la mettre dans cette catégorie. Merci une nouvelle fois pour ton oeil perspicace.

  30. J’ai découvert ce blog, il y a déjà pas mal de temps… à chaque fois que j’y reviens, je m’y sens bien….
    Les photos sont toujours très belles et j’aime particulièrement l’association avec les calligrammes. Le tout souvent mêlé de douceur….
    A chacun son art, à chacun son style… vous maitrisez bien le tout.

  31. >ismerie:
    Bonsoir et bienvenue sur le blog;-) Merci pour votre visite approfondie qui me touche. N’hésitez pas à vous joindre à nous. Au plaisir de vous croiser à nouveau.

  32. Fleur

    De fines particules dans le vide sidéral
    Sont nées les galaxies qui tournent en spirales
    Dans le cœur de la fleur on retrouve la trace
    De la fine poussière dont est rempli l’espace

    Et comme la lumière entoure la galaxie
    Tout le cœur de la fleur s’entoure de pétales
    Ils forment une corolle qui connaît le succès
    A répandre la lumière tout partout dans l’espace

    Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *