Frog Sérénade

Tenace, Elle Chasse en Surface. Loquace, la Grenouille Coasse. Les Jours Passent. Fière de son Audace, Elle se Surpasse.

Tenace, Elle Chasse en Surface. Loquace, la Grenouille Coasse. Les Jours Passent. Fière de son Audace, Elle se Surpasse

* Lecture du Haïku Calligramme:
Patte avant, patte arrière, lignes du dos en commençant par le fond.

Tenace,
Elle Chasse en Surface,
Loquace,
La Grenouille Coasse,
Les Jours Passent,
Fière de son Audace,
Elle se Surpasse.

*Le coassement concerne les grenouilles et crapauds mâles qui veulent se faire repérer et attirer les femelles. La grenouille utilise des sacs vocaux qui se situe sur les côtés de la bouche. Lorsqu’une femelle est à leur portée, il n’hésitent pas à bondir violemment dessus. Il n’est pas rare de voir plusieurs mâles agrippés à la femelle au risque de la tuer. C’est un sport plutôt brutal et impressionnnant à observer. Lors de l’accouplement, le mâle chevauche la femelle qui est beaucoup plus grosse que lui. Il l’étreint avec ses pattes avant et se maintient sur son dos grâce à des petits coussinets qui lui évitent de glisser.

38 réflexions sur « Frog Sérénade »

  1. la chorégraphie grenouillette danse
    le clapotis murmure
    les palmes s’agitent
    l’oeil bien affûté

    cette bestiole se demande  » tiens qu’est ce qui se passe j’entends un bruit courir … »

    Et un peu plus loin Ossiane entrain de peindre les traces poètiques de cette grenouille qui a ,maintenant, enfin une alliée à jamais !

  2. Bon, je ne veux plus être grenouille, c’est pas sympa pour mademoiselle grenouille.
    Je ne suis pas comme ça…
    Et puis les sacs vocaux, ça fait bouée pour enfants.
    Mon fantasme s’évnouit… Snif.

    Bravo et merci.

  3. Ah! Tout à fait, Ossiane…mais pourquoi fais- tu référence à  » Apocalypse Now » et à la remontée de la rivière?
    Aujourd’hui nous sommes dans les références musicales ou cinéphiles?

  4. Hello Michel-Jean. Je te sens dépité. j’espère que ma note ne t’a pas blessé 🙂
    Moi qui croyais te faire plaisir. Tu aurais préféré être un boeuf?

  5. Finalement, j’enlève la phrase que j’avais mise à Aurélie et je la mets ici car elle prêtait à confusion. La photo me fait penser à cette longue remontée de la rivière en bateau dans Apocalype Now car on glisse sur l’eau le long d’une forêt à la végétation luxuriante qui bruisse de façon inquiétante. Mais, ne prête pas trop attention à ce que je dis; ce n’était qu’une simple remarque. Bises.

  6. Ah, oui, c’est à tout fait ça!! (Tu crois qu’il a des joues « comme ça », michel-jean ? ce serait drôle … Pffff):o)

  7. ;-)))
    1- bœuf : non.
    2- joues : pas du tout.
    3- re-bœuf (musical) : pas tenté car passé fort au piano et puis Bach (et Glenn gould) m’en voudraient un peu.
    4- dépité : pas du tout (pas encore…)

  8. Tu joues du piano, Michel-Jean?
    Pourtant, c’est bon la joue de boeuf qui a mijoté longtemps.
    Dépité, j’espère bien que non :-)))

  9. Tu as de la chance de savoir jouer du piano. Ca fait longtemps que tu joues? Je parie que ton répertoire est plutôt orienté jazz et classique.
    Pas compris la cuisine de la joue avec le piano 🙁 Explique.

  10. Adorable amphibien … plus Sheen que Brando, ou alors Hopper peut-être …
    Michel-Jean éveille des envies culinaires, le piano va chauffer ce soir !

  11. Martin Sheen..Marlon Brando and so on… Wonderful..mais quel film…un peu comme
     » Le voyage au bout de l’enfer »

  12. Merci Olivier. Oui plus Sheen que Brando. Pas trop compris cette histoire de piano. Mais ça risque de swinguer.

  13. Explications : un piano en cuisine est l’ensemble des moyens de cuisson.
    Les joues, c’est pour les calins…

    Sinon, répertoire classique : Bach, Chopin, Satie mais pas virtuose non plus.
    Le jazz, c’est pour l’écoute et quelques soirées en club ou concert.

  14. Quels jeux de mots Michel-Jean! Tu es très fort là-dedans. Je ne connaissais pas le terme piano pour la cuisine. On en apprend tous les jours.
    Tu vois, j’avais bien visé en parlant de jazz et de classique. Tu as vraiment de la chance et j’aime beaucoup ces musiques-là. J’ai fait quelques tentatives mais ai essayé bien trop tard.
    Quant à tes joues, je te fais deux bises sur chaque pour tes explications. Qu’est-ce que tu mijotes avec ton piano ce soir? C’est Moleskine qui se posait la question.

  15. Incroyable.. de la Grenouille on arrive à Satie… Mais c’est un beau répertoire..en tous cas, ça me plaît bien!
    Vive les calins et la cuisine!

  16. ouais, c’est une bonne journée.
    merci à tous et surtout à toutes…
    bloguer me permet de ne pas débloquer.
    et mes petites images/miroirs semblent accrocher à défaut d’être accrochées.

  17. Oui ossiane!! Ma mère m’a envoyé un mail en me demandant pourquoi il y en avait un qui signait dupierris !!!??!!! (énorme blog, mais elle n’a pas vraiment reconnu mon style …triple :o) hip! hip! hip! pour ma mère!!
    Ps: elle va bouder que je cafte..

  18. Débloguer les blogs pour mieux blaguer, Michel-Jean? Tes photos-miroirs envoient des ondes bénéfiques. Tu n’as pas essayé de les accrocher sur les murs de ton chez toi ou de faire d’autres expos?

  19. Ne sois pas trop rosse avec ta maman, Emma. Laisse-lui le temps de s’habituer à l’interface du blog 😉 Envoie-la ici que je lui explique.

  20. Pour des expos, rien depuis 82 et des séries d’escaliers (parisiens…) et deux expos.
    J’aimais bien le travail en argentique.

    Pour maintenant, il faudrait vraiment que l’on me tire de mon trou : vous les montrer me suffit…

    On est des millions à fire des milliards de photos… et un seul avis positif, une seule émotion suscitée ou partagée suffit.

    Ne dis pas que je suis désabusé, Ossiane : pas optimiste, c’est tout.

    Merci pour tout et pour les bises de Chris.
    Pas devenu Prince Charmant… Tant pis.

  21. Je comprends ta nostalgie de l’argentique et avec cette technique, c’est l’éloge de la lenteur. Il y a sans doute une part de mystère et de rêve plus importante quand au fond de ton labo, tu attends le résultat de toute une démarche. Il faut être patient, faire ses réglages, attendre le tirage pour voir le résultat final. L’attente, c’est aussi cela qui suscite le désir. Evidemment avec le numérique, tout va vite et sans doute trop vite. Ton blog est une belle vitrine sur le monde et tu touches sans doute plus de gens que si tu avais fait une expo. Je faisais cette remarque en pensant que nos photos étaient immatérielles d’où l’envie parfois de les imprimer et de les accrocher, histoire de palper quelque chose. C’est un peu comme la boîte à lettres de ta dernière note. Tu n’es pas désabusé, pas optimiste, sans doute. Mais je pense que tu sais profiter tes éclaircies quand elles surviennent. Tu n’es pas devenu Prince mais quasiment personne ne le devient mais tu es charmant et c’est déjà pas mal. Re-bises. Ossiane.

  22. Michel – Jean…Encore une bise pour ta fête! non, on n’est pas en septembre, je sais bien… c’est pour ton second prénom!j’ai pensé à toi, hier soir, et à tous nos photographes, en voyant le film avec Robin Williams sur Cinéma frisson…  » Photo obsession » de Mark Romanek…Ben, ça te file la chair de poule… Les dérives d’un Photographe! Connie Nielsen est bien jolie… Robin Williams toujours sobre!

  23. bonjour,

    je n’ai trouvé que de la poésie sur ce site, alors que je cherche quelques chants de greuoille …

    je reviendrai voir

  24. >Désolée Nadine, ce n’est pas un site spécialisé sur les grenouilles. Vous devriez trouvez ce que vous cherchez avec les moteurs de recherche. Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *