Ecumes 25 / Foam 25

ÉCUMES 25 / FOAM 25

déplie-toi
déroule ton drap blanc
effleure mon visage

• • • •

stretch yourself
unfolfd your white sheet
touch my face

17 commentaires sur « Ecumes 25 / Foam 25 »

  1. Mais comme il est joli
    Cet haiku tout doux
    Quelle tendresse vraie
    De m enrouler beautés
    Dans ton parchemin bon
    Les yeux se ferment jolis
    Et nagent sur une ile

  2. Beaucoup d’émotion dans ce haïku qui a toute la teneur de cette forme de poésie qui dit court et qui dit long…. Ossiane tu as ce pouvoir de faire naître ces émotions au travers de tes écrits et ce milieu marin que tu aimes tant en est un merveilleux réceptacle. merci à toi

    Paul Fort disait la mer :
    (…) « Elle des d’argent et de dentelle » P. Fort

    Elle est aussi hélas ! le linceul qui se replie sur la mort et chaque vague comme un grand drap mouillé de larmes s’enroule sur la douleur des hommes…

  3. quand la mer se froisse on croit qu’elle est d’Iroise
    mais quand elle vient présenter son ardoise
    on passe de la voile au linceul
    pourtant y a t il quelqu’un qui la toise
    dans ce combat qui peut être seul à seul
    on ne peut repasser sur chacun de ses traits
    et imaginer qu’il puisse y avoir plus coloré suaire
    mais nos yeux nous trompent ou nous accablent

  4. tissage, métissage aux ourlets si fin
    pas de couture visible
    dans les flots irascibles
    même pas un trace de bible
    ici tout devient cible

  5. Regarder la mer et laisser s’enrouler les vagues

    couleur de l’eau
    émeraude et blanc nacré
    l’âme océane

  6. dépile donc ces masses nacrées
    qui sur des piles ne sont pas ancrées
    développe ta pelisse immaculée
    qui de mousse ne peut être maculée
    et que mon profile soit touché par la grâce
    car jamais ici on ne perd totalement la face

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *