Rayonnement / Radiance

Rayonnement / Radiance

majestueux

tu diffuses alentour

ton éclat

• • • •

majestic

spreading around

your brightness

21 réflexions sur « Rayonnement / Radiance »

  1. Quand l’arbre devient le Sage de la forêt, le soleil concentre sur lui ses rayons……

    Faisceau de lumière
    Autour de lui le silence
    Sa majesté l’arbre

  2. Bonsoir Ossiane, espère que dans ton silence, tu vas bien, malgré tout ce que le monde nous donne à voir et à vivre. Je t’embrasse.

    L’aïeul en ces lieux
    Laissa tomber sur lui
    Les projecteurs du ciel
    Dans un silence immense
    Le tronc bien droit
    Voulut montrer par son allure
    Quelle fierté l’animait
    D’avoir traversé tant d’années
    Tant de saisons, tant d’intempéries
    Conférence au sommet
    Pour un message à faire passer
    Car tout autour de lui
    Dans l’ombre de ses branches
    La jeune génération attend
    Toutes racines dehors
    Pollution, déboisement….
    Devant la folie des humains
    Aux lendemains précaires
    Quel sera leur sort à eux,
    Arbres de demain.

  3. L’ancien souhaite tellement
    Il a ce profond souhait d’être
    Un messager son bel guidant
    Pour les plus jeunes leurs chemins
    Mais il le tait bien plus souvent
    Qu’il le transmet son vécu Là

    C’est bien connu c’est déjà vu
    C’est *levivre qui nous fait vivre

    Et pourtant bien des lumières
    Peuvent l’alléger son destin pour chacun
    Alors pas un cri pas une larme
    Tout doucement mais en vibrant
    Il partage de ci delà…

    Et quand certains leurs yeux ouverts
    S’en ressortent leurs plus vivants

    En lui son temps il se sent bien
    Se ressent une paix ses merveilles

  4. Bonsoir Monique, touchée de ton inquiétude à mon sujet. Ne t’inquiète pas je vais bien. La raison de mon silence et de mon absence est que je pose très peu le pied chez moi et que je déborde d’activités accaparantes. J’espère que le début 2016 sera un peu plus calme.
    Je te souhaite une bonne nuit et espère que tu vas bien aussi. Bises.
    Merci pour ton poème lucide et tant d’actualité, continuons de prendre soin des arbres et de les replanter.

  5. Merci pour les nouvelles d’Ossiane par l’intermédiaire de Monique fidèle vigilante comme les arbres sentinelles gardiens des beautés de la nature et du coeur des hommes
    BON JOUR à tous Arlette

  6. Par un jour de navigation
    Hélianthe, cyclamens, violettes des bois
    Asphodèles
    Roses décolorées du papier du mur
    Et géraniums d’une urne de pierre

  7. il défie le temps
    et assoit sa noble cause
    il en a vu des printemps
    et des concurrents
    plus il étend son ombre
    et plus se font rares
    les jeunes pousses

    comme disait Brancusi
    parlant de Rodin
    on ne pousse pas a l’ombre
    des grands chênes

    il prend toute la lumière
    et balaie son orbe
    point de satellites

  8. Merci Ossiane, ton petit message est rassurant et connaissant ta passion pour tout ce que tu entreprends, je peux comprendre ton manque de disponibilité, que j’espère temporaire. Bon courage à toi. Je t’embrasse.
    _____

    Il arrive parfois de rencontrer sur son chemin
    Au cœur d’une foule d’humains
    Un visage dont notre regard se souvient
    Un simple sourire, des yeux qui se croisent
    Un éclat qui semble venir de l’âme
    Un rayonnement qui jaillit soudain
    Tout un message en des mots absents
    Personnage sans âge dont les yeux parlent
    Avec justesse, assurance et maturité
    Et dont la prestance est éclatante
    Autour de lui une foule se presse
    Mais il est seul, il est grand, il est phare
    Serait-il ridé, que toutes rides s’effacent
    Sous l’expression lumineuse de son regard
    Il brille, il reflète une immense richesse intérieure
    Et c’est ce qui lui donne sa force et sa grandeur
    C’est une sublime rencontre à la croisée des chemins
    Aussi prestigieuse, aussi rayonnante, aussi glorieuse
    Que cet arbre qui nous attend là-bas…
    Et dont la lumière enflamme notre cœur
    Rayonne et rayonnera longtemps encore.
    _____

    « La lumière est une puissance inouïe et je pense que nous l’aimons plus que tout (…) et les arbres sont à mes yeux les premiers serviteurs de la lumière (…) »
    Philippe Jaccottet dans Promenade sous les arbres.

  9. L’arbre a la fibre mais ce n’est pas de la rayonne
    quand enfant on le dresse et qu’on crayonne
    il peut être touffu ou bien très élancé

  10. comme c’est joli, Monique,
    coucou, Thierry…

    Annick, en express, car en baby sitter baby manou…yahouh, comme elle m apprend ma petite fille dans son regard de nous regarder, et rire et être graves, sisi, cela nous arrive…sourire…

  11. merci Annick et Arletteart, la lumière qu’elle vienne du cœur ou qu’elle vienne du ciel illumine nos vies et nos regards deviennent des diffuseurs de bonheur.

  12. On ne peut jamais savoir qui est qui derrière celui qui rayonne…
    Le rayonnant le sait peut être, mais à quel prix…
    Quand un petit rien, une Lumière…
    De tels fardeaux sont si fort lourds, que la vie à vivre son chaque moment, est une grâce.

  13. Merci Jacline de m amener vers des pages superbes.

    **Mais comment que j ai fait
    Dixit le chêne qui se retourne
    Son tronc épais en garde traces
    La pommade d étoiles
    L’aide à cicatriser
    Son coeur sensible
    Berce son âme
    Qui écume se noie parfois
    De trop de pleins
    Il est tellement dément ce monde
    Alors son coup de folie au chêne
    C’est d aimer aimer
    Et rien d’autre
    Ainsi soit il

  14. Merci Annick de m’emboîter le pas dans ce parcours magnifique images et mots.
    Les revoir. Les relire. Les redécouvrir avec notre oeil ouvert peut-être différemment
    depuis plus d’une décennie. C’est un véritable trésor à explorer et une énergie inépuisable à puiser que nous offre le blog d’Ossiane.

    Merci de votre poème d’amour autour de cet arbre rayonnant.

    Bonne journée à tout l’équipage.

  15. Je viens de voir vendredi un programme sur Arte consacré aux trognes c’était magique et presque irréel de voir ces chevelures et le fruit de ces tailles successives d’étrognage pour ne laisser que le tronc épaissir et toujours plus à loisir laisser se multiplier les rejets tout en permettant le développement de formes si étranges et parfois presque humaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *