Surface / Surface

v

forêt d’émeraude

au coeur de l’arabesque

l’eau pure

• • • •

emerald forest

in the heart of the arabesque

pure water

24 réflexions sur « Surface / Surface »

  1. Trop contente pour toi Ossiane et pour nous tous en voyant réapparaître cette photo originalement prise un peu comme si tu nous offrais là un petit coin de paradis pris dans le bon angle .
    ___

    « Elle refait surface
    Entre émeraude et couleur sable
    L’image d’eau claire

    ____

    Un petit espace de fraîcheur par les temps qui courent n’est pas pour nous déplaire. Biz Ossiane.

  2. Touchée de votre vigilance et de votre hâte à retrouver ces photos !
    Un titre bien prémonitoire sans le savoir pour une photo publiée il y a une dizaine de jours.
    La vie reprend son cours paisible pour le bonheur de tous, à vos belles plumes, bises à vous et bonne soirée 🙂

    Ossiane

  3. Encore merci à toi Ossiane je t’embrasse

    J’ai sous la brume
    installé mon transat
    buvant les heures chaudes
    sur un sable cuisant
    transité dans l’imaginaire
    afin de ne percevoir
    que les bienfaits de la fraîcheur
    la beauté de l’alentour
    et sur l’eau tranquille
    posé en silence
    quelques mots parfumés
    par l »humus de la forêt
    laissé vagabonder mes rêves
    sur la toile encore vierge
    du miroir des eaux
    où semble se profiler
    le reflet d’une gestation
    au sein de l’eau pure
    un tableau d’une vie
    libérée des contingences du réel
    mettant en exergue
    une scène emprunte de sérénité
    l’eau, les arbres, la terre et l’air
    harmonie naturelle en couleurs sublimée
    la vie dans sa pureté originelle.

  4. Merci Ossiane pour tes fenêtres sur la beauté du monde…

    Reflet irisé,
    Brume en canopée,
    Harmonie
    d’un matin d’été.

  5. Dans la courbe s’inscrit le temps envers et contre tout
    Dans la tourbe s’écrit la couleur du passé
    Dans la bourbe finit souvent la vie qui piège

  6. John Boorman fit jouer son blondinet de fils dans une geste amazonienne certes pas un joyau du cinéma contemporain mais plein de curiosité

  7. l’horizon se noie
    Dans l’angle d’un regard
    les couleurs se fondent
    dans le reflet d’un miroir
    vision d’un monde parcellé.

  8. Au calice des rêves
    J’irai boire cet élixir
    Ami je t’invite
    Pour en goûter le parfum
    D’une limpide eau pure

  9. ce n’est pas la rosée qui teinte la plage
    c’est peut être le quartz rose dont le pouls trépidant
    donne envie en rythme de partir à la nage

  10. dans la conque qui donne la proue à la coque
    pourvu que quiconque ici ne se défroque
    on sent bien la cuisine pointer à coup de toque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *