Contraste / Contrast

Contraste / Contrast

l’obscur et la clarté

lisière entre deux mondes

terre de mon âme

 

• • • •

 

darkness and brightness

edge between two worlds

land of my soul

 

19 réflexions sur « Contraste / Contrast »

  1. Bonjour à tous !

    > Merci Hazlo pour votre présence ici ainsi que pour vos encouragements et la gentillesse de votre message à mon égard sur la précédente note 🙂 Pour ce qui est de cet espace interactif, les passagers de longue date de ce blog sont pour beaucoup dans l’activité de ce lieu. Ils acceptent patiemment mes errances et mes absences et sont toujours heureux de partager leurs ressentis ici, je suis très touchée et honorée de cet attachement sans faille … vive les matelots de ce navire!!!

    >Merci de ta belle présence pétillante aussi Annick:) Pour l’expo, je ne sais pas grand chose de plus que ce que je vous ai communiqué en images:) A vrai dire ça ne m’inquiète pas du tout et puis je n’avais qu’à y aller après tout:)

    Belle journée à tous dans la fraîcheur de ce mois de mai !

  2. Belle journée, Ossiane!
    et l essentiel c’est que ton art transporte LA VIE!

    et cet essentiel est là, à travers tout cet album,
    j’ai une grande admiration, pour tes images, tes haikus,

    et,

    j ‘ai une profonde admiration aussi,
    pour tous les matelots, ceux de passage,
    qui se livrent en mots, et apportent beaucoup
    de leurs vies,
    c’est pas rien, le partage,
    c’est tellement d’Humanité dedans.

    Je vous embrasse, hého du navire! bouteille précieuse en mer qui navigue entre les continets!

  3. Lumière en errance
    effleurement des surfaces
    silence du profond

    Merci Ossiane pour cette image en contraste et le ressenti de l’haîku

  4. Comment voir la lumière
    Si l’obscur n’y est pas
    Des pas faciles souvent
    Guident vers d’autres voies
    Quand le pas son trop lourd
    Ses ailes l’envolent son ciel

  5. Dans l’ombre…sa délicatesse…des petites touches de lumière…qui donnent aux bouts des doigts…de l’argile à modeler…un click pour une image…l’encre dans le ventre des mots…des notes de musique…sur le fil de la vie…

  6. Un rêve de lumière
    sur la terre endormie
    la terre comme la nuit

    Voguant dans les nuages
    dans le creux d’une paume
    dans un ciel encore gris

    Une goutte de soleil
    brillante comme le jour
    posée sur l’infini

  7. … il n’y a pas foule … tiens … il me semble voir quelques parapluies là-bas ….allons-y faire un tour …Ah!! … j’allais oublier les lampes chauffantes… Les voilà … En route…

  8. Très occupée mais pas loin, un petit coup d’oeil en passant et des jolis textes d’Annick et de May et un penchant tout particulier pour les mots d’Annick d’hier à 14h55 et le poème très beau de May ce matin à 10h23, quel bonheur de vous lire.
    Je t’embrasse Ossiane et comme toi ces temps-ci je risque d’être très absente épisodiquement tout en gardant un oeil ouvert autant que se pourra et peut-être quelques mots selon.
    ___

    Ciels changeants et gris
    L’oeuvre au blanc et l’oeuvre au noir
    Discordance du temps
    ____

    Bon week-end à tous et s’il ne fait pas très beau nous viendrons avec des parapluies nous promener sur le pont, échanger quelques sourires et quelques mots, tu n’es pas seule May je suis sûre qu’il y a tous nos amis pas bien loin.

    ____

  9. m’vlà, c’est qu’il faut l’occuper le jeune homme autiste,
    mais quels bonheurs d’être sa mère, la plus joyeuse des mères…
    QUELS PROGRES, c’est inoui de vrais mots dits…

    JE VOUS EMBRASSE May et Monique, et glisse un mot si tu peux, Monique, j’aime te lire…tellement!

    Mon âme est paisible
    Mon amour
    Quelle joie de la voir s’être
    Son tout de près de bel amour
    Qui traverse le pont de la vie
    S’envole un brin de ciel
    Ensemble
    Dans la paix se serrer
    Son délicat son être
    Tu me confies tant de vie
    Dans tes pages de toi

  10. Merci de tes pensées Monique, des absences prévues aussi de mon côté … j’espère que cette pause de blog va te permettre de prendre de belles respirations:) Je t’embrasse également, à bientôt !

    Bonne nuit à tous et merci encore de vos belles contributions!

  11. C’est la terre qui respire…sous le vent les nuages…et ton âme qui soupire…sur le monde des passages…C’est une ombre qui s’étire…et s’envolent les mirages…frôlement d’ailes et délires..sur les rives et visages…C’est le clair et l’obscur….qui se posent sur tes pages…dans le creux des murmures…le mystère d’un corsage….Le silence est de mise…et le ciel d’orage…on rêve..on respire…sous le vent..et pas sage…

  12. Allez viens
    Et donne moi la main
    On se court en palpites
    Vers le où
    Mais qu’importe
    Comme c’est bien
    On se décolle
    Un nuage nous emporte
    Comme c’est bon
    En faim de vie
    Amoureux
    Bels ensemble
    *Levivre donne bonne mine

  13. Le noir et le blanc
    C’est ce qui fait le gris de la vie
    Disent certains
    Je préfère y voir son blanc
    Et son de noir quand il se voit
    Le gris c’est un autre sens de vie
    L’Humain choisit son blanc
    Quand au noir il encaisse
    Et pourtant…
    Il y a des noirs qui découvrent
    De tels blancs

  14. Ma main, contre la tienne, mon pouls se bat, tu l’entends, ce blanc de peau, si délicat, le coeur il t’aime, et se palpite, tant d’encaissements, tant de souffrances, tout cela derrière de noirs si grands, tu te retournes et me souris, je ferme les yeux, mon éblouie.

  15. Tu me quittes mon noir
    Et je t’en remercie
    J’ai eu si froid si mal
    Voilà que le blanc se pointe
    Je tends mes bras pour l’accueillir
    Vie dans *levivre
    Tu me fais du bien
    Je suis vivante hein tu le sais
    Alors serre moi fort bien plus fort
    Délicatesses de tes tendresses
    Amour profond dessus le pont

  16. Contrastant avec les intempéries , un rayon de soleil aujourd’hui. Contente de vous retrouver sur le pont du navire , merci de vos pensées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *