15 commentaires sur « Brise »

  1. qui pare la brise
    quand la vitesse est grande
    qui part devant la brise
    quand la tentation est féconde
    combien d’épis en dépit des épices
    vont rouler comme quand le tonnerre gronde
    brise et hisse il n’y aura pas de seconde
    mais les minutes rappellent
    les récoltes couchées par des bourrasques
    et ces tornades qui tournoient en lice face aux andains debout
    alors pas de caprice plions et ployons , déployons nous
    en ordre de bataille et pas comme une horde dispersée
    de cette défense nous ne pouvons nous dispenser

  2. « un souffle indécis
    frémissement de plumes
    d’ambre et de flou »

    Je lis et relis ces quelques mots qui sonnent merveilleusement bien.
    Merci, Ossiane !

  3. jamais l’abus de vent ne m’a détraqué complétement
    devant ou derrière c’est sans arrêt qu’il claque
    soit il imprécis qu’il tape au juger et porte de travers
    tandis que volètent comme des follettes
    les plumons qui s’offrent des poumons
    alors resplendit sans ombre la translucidité
    qui donne à ce décor tant d’humanité
    du reste ce n’est pas ici que nous foulons
    si stipendiées que soient les abords mouillés
    ainsi ne suis pas ce fol haï qui se déjante
    pour marquer un semblant de territoire
    celui par qui viennent les histoires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *