Impulsion

Impulsion

Impulsion

Impulsion

Rythmes intérieurs, l'effusion des sentiments, effervescence

Lecture du Haïku Calligramme: de haut en bas

Rythmes intérieurs
effusion des sentiments
effervescence

Le torrent du Fango … Voir la Carte de Corse

38 réflexions sur « Impulsion »

  1. ………………………………………..
    des remous de bulles
    blanches au dessus de la faille
    jamais la même eau
    ………………………………………..
    andrée wizem

  2. Que de vives émotions ressenties
    Les émotions, ça ne coule pas,
    Ça remonte toujours à la surface
    J’ai jeté une poignée d’émotions dans l’océan,
    Emotions jetées à l’eau
    Torrent ou océan…
    Cascadelles coulent
    Transportant la vie
    Comme bulles légères
    Flux du torrent
    Comme flux de sang
    En effervescence pétillante
    Bouillonnent nos émotions
    Emportées par le courant
    Biseeees de Christineeeee

  3. La vie c’est pas un lac calme, sereine …
    Elle est un torrent,
    dehors et dedans,
    que ne s’arrête pas un seul moment.
    L’eau se jette contre les rochers
    en bataille sans fin,
    Elle lutte contre le terrain,
    guerrière obstinée,
    pour continuer
    à semer
    peur et fleur
    dans le chemin.
    La vie c’est pas un lac calme, sereine …

  4. Douceurs tendresses
    Délicieuse sérénité
    Le moment de partir
    De souhaiter emmmener
    Ses dépendances
    Alors le crack boum splitch
    La vague fracasse
    Faut tenir son roc
    En coeur de miel
    Bulle explosive
    Arc en ciel de vie
    Autisme juste à vivre
    Puis la vague se tendre
    Et le coeur remercie
    C’est bel d’amour de vie
    tes trois photos sont fort jolies, et me font penser aussi, à des explosions de vie à se vivre en autisme, en vagues qui fracassent et le roulis reconstruit, et l eau calme ressource… BISES.
    coucou Neyde, c’est joli!

  5. Sur une idée de départ d’Andrée Wizem….
    Des dessous de tulle….blanche au dessus de la taille…jamais la même peau…
    Elle est tombée dans un nuage…a emporté avec elle….des gouttelettes de ciel….Sur la scène…jambes fines…aérienne….le souffle emporté….dans ses bras devient reine…Invisible et douceur….sur le fil du chêne…se déroule une histoire…pour un duo de ballerines…Ecriture au hasard…inutile le décor….pour un acte manqué….un sourire dessiné….Dessous de tulle…blanche au dessus de la taille…le ciel découvert…émotion sur une pente…pour un tendre équilibre..une étoile est née…
    Sur la scène…doucement esquissée…mots dérobés…le début d’une histoire…pour deux mains s’effacer…

  6. Mon coeur, mon coeur s’est emballé
    Quand des cristaux d’Ailleurs l’ont voulu pénétrer.
    Calme toi mon coeur, calme toi
    Ce n’est que la lumière d’une âme qui chante en moi
    Qui vient de nulle part et partout à la fois
    Mon coeur, mon coeur, arrête de bondir
    Ecoute sagement ce qu’elle veut te dire
    Cette âme si lointaine et que tu crois connaître,
    Que tu ne connais pas mais qui te fait renaître,
    Chaque jour quand je la lis et que j’envoie ma lettre

  7. ________________________________
    Coeurs en fusion
    L’explosion est proche
    Regarde moi fondre
    Ecoute moi hurler
    « So open the door and set me free »*
    please…
    ________________________________
    *Dave Gahan

  8. ___
    Au coeur de l’eau,
    Bat la chamade,
    Chante une histoire.
    Ruisseaux,
    Rivières,
    Coulent vers la mer.
    Le temps-cascade
    Façonne,
    Arrondit,
    Invente l’oubli.
    ___

  9. Entrechoc des coeurs
    Jaillissement spontané
    Les tréfonds de soi
    Tumulte des eaux
    Les courants qui s’attirent
    Cascade en émoi
    Belle soirée
    Bises, Ossiane
    Tes photos sont des éclats de vie

  10. Que fais-tu là ma camarade
    Qu’attends-tu vers l’eau, tout au bord,
    Où j’aime entendre ta chamade
    Mais je t’en prie, résiste encore !
    Si tu voyais comme je souris
    A lire tes mots, je suis ravi,
    Pendant qu’une autre cavalcade
    Ô j’aime entendre ta chamade
    Tu dis que le temps cascade
    Et puis qu’il invente l’oubli
    Après avoir arrondi
    Je te réponds résiste encore
    Ton chant vaut tellement plus que l’or
    Malgré tout passe le temps
    Aussi s’échappent les rivières
    Et s’il nous faut mourir en mer
    Qu’avant tu saches mon sentiment

  11. A un camarade :
    __
    Et si ce n’était point
    La chanson de l’eau
    Que l’on entend ?
    Mais la plainte
    Aiguisée
    De la pierre
    Usée
    Par le temps …
    ___

  12. .
    Coucou me revoilà, il se fait tard … petit passage express, j’espère que vous avez passé un bon 14 juillet haut en couleurs et en sons… Bienvenue aux revenants revenus et bon voyage aux partants !
    >jorge :
    Merci jorge pour cette jolie approche 😉 Bonne fin de soirée !
    >bourrache :
    Beau cette fleur d’eau, je te sens inspirée et ressourcée 😉 Merci pour tes doux poèmes apaisés. Bises et merci.
    >andrée :
    Merci pour cette poésie bien effervescente 😉 Bises.
    >pierre :
    Superbe approche à laquelle je n’avais pas pensé 😉 Comme il fait bon fermer les yeux ! Bonne nuit, pierre !
    >christineeeee :
    C’est très beau et bien senti ce que tu as écrit. Belle richesse de vocabulaire et d’images ! Bises pétillanteeeeeeeeeees vers toi !
    >annick :
    J’adore ton coulis roulis et ton craquotis en délices;-)) Il n’y a que toi pour inventer ces mots là 😉 Tu devrais écrire un dictionnaire 😉 Merci pour ta douce poésie à fleur de peau et d’âme. Je t’embrasse !
    >fred :
    Bon retour parmi nous et merci pour ce bel haïku régénérant ! Bises.
    >neyde:
    Pas toujours facile la vie, c’est vrai… et comme tu parles bien de ce combat à mener entre peur et fleur. C’est très bien vu, merci à toi belle poétesse, je t’embrasse.
    >pascal :
    Battement de cœur, oui, je l’entends suite à ton beau poème. Merci pascal, je t’embrasse.
    >pierre b :
    Un joli rebond de tulle et percale sur le poème d’andrée ! Quelle belle idée ces ballerines ; j’aimerais tant pouvoir en photographier. Ton beau texte me fait penser aux tableaux de Degas que j’aime beaucoup 😉 Merci pierre pour ta belle écriture inspirée, la bise d’après minuit.
    >phil :
    Beaucoup d’inspiration également de ton côté, phil ! Cette eau vivifiante te fait vibrer en beauté et émotion 😉 Attention toutefois aux excès 😉 Merci, je t’embrasse.
    >nigra :
    Hello, chère nigra, welcome back, ta poésie intense nous manquait ! Bises.
    Ces liens pour compléter ta référence.
    http://youtube.com/watch?v=xuUC_uBSZWQ
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dave_Gahan
    >fugitive :
    Coucou fugitive, te voilà revenue, j’espère que tu as passé de bonnes vacances. Apparemment oui en allant sur ton blog 😉 Merci pour tes mots exaltés, je t’embrasse.
    >claudie :
    Coucou claudie, ça bouge, ça jaillit, ça tourbillonne, tes images sont élan de vie … et de joie aussi 😉 Merci poétesse du cœur, je t’embrasse.
    .

  13. rapprochée
    chevauchée
    en camisole de lait et de sang
    j’essuie le pleur
    devant tant de beauté
    devant le chrême
    de vos élans
    parfois une mésange passe
    si proche
    que je la chevauche
    pour rencontre de la roche et de l’eau vive
    conter aux enfants poètes
    la vaillance des preux
    et la fragilité des amoureuses

  14. Une vague dans la rue, mer humaine houle
    De part et d’autre de ma lente monotonie
    Mon pas anonyme prend l’air dans la foule
    courant où coule son milieu mes envies.

  15. Dans la cascade du reve
    Se jette l’inconsient
    Force vive refoulée
    Ou les cheveux d’eau brulent
    Et la pierre habillée
    De ce manteau liquide
    Se colore de passion
    Le corail s’allume

  16. Fluides charnus
    ********************************************************
    Entre lèvre et lèvre,
    De bouche à bouche,
    Muqueuses insoumises.

  17. Merci Ossiane pour tes messages, pour tes images, entre lumières et mots tu tisse un rideau qui nous invite à traverser pour aller voir derrière, pour ouvrir nos yeux à un autre monde, le vrai peut-être, et découvrir… si le rideau envoutant s’agite tendrement c’est le souffle qu’il nous donne. Je t’embrasse

  18. La perle d’eau
    Se cogne contre le rocher
    Elle se rosit belle tendre
    Et s’éclate ses bulles
    Le rocher attendri
    Saisit la petite ronde
    Et commence à écrire
    Un chapelet si doux
    Qui s’égraine fort tendre
    Biens bels soupirs d’amour

  19. nos corps de soleil et d’eau épris
    flaques dans la pierre
    transparences
    à l’ impulsion de nos vies
    je me plis à tes délices
    mon caprice..;
    si lisse quand dans l’eau du Fangu
    glisse sur ta peau …
    et m’emporte dans ses remouds …
    mon caprice

  20. >regard :
    Bravo regard pour la beauté de ton inspiration qui s’approchet au plus près de mes images tant sur le plan des couleurs que des formes. Merci à toi.
    >alice :
    Bonjour même compliment Alice pour ta belle approche originale avec cette vague humaine dans laquelle tu te glisse avec bonheur. Bonne fin d’après-midi et merci.
    >feu roméo :
    Je reconnais bien ton style de poésie 😉 Merci beaucoup, sculpteur de mots 😉
    >valérie :
    Merci Valérie, tu es la bienvenue 😉
    >lou d’Afrique:
    Superbe ressenti dans lequel tu te projettes avec intensité ! Que de belles images dans ton poème ! J’espère que tu te sens bien là où tu es 😉
    >patricio :
    Bonjour patricio, une belle approche originale marquée de ta signature bien particulière 😉 Merci de ta visite.
    >pascal :
    Touchée par tes mots… mais vous les poètes, vous me surprenez toujours par vos regards inattendus 😉
    >annick :
    Je parie que ton cœur bat à cent à l’heure quand tu écris ces mots 😉 Merci pour la douceur de tes mots, bises.
    >aspe :
    J’ai comme le sentiment que tu as passé beaucoup de temps à te baigner dans ce torrent 😉 Merci, c’est beau !
    >Maria :
    Un beau ressenti à partir du calligramme. Toujours tes mots justes, merci maria je t’embrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *