Pluie

Larmes de Vénus dans le Jeu du Drapé, Eau des Secrets.

Larmes de Vénus dans le Jeu du Drapé, Eau des Secrets.

* Lecture du Haïku Calligramme: de droite à gauche.

Larmes de Vénus
Dans le Jeu du Drapé,
Eau des Secrets.

* Un clin d’oeil amical à une amoureuse de son jardin, Christine et à son superbe blog photo axé sur la nature « Petits papiers, papiers collés… »

26 commentaires sur « Pluie »

  1. Rose des Mers
    —————

    Lames Armes larmes
    De Vénus rose de l’âme

    Lames ourlées d’écume
    Hautes vagues de Mer
    Que les embruns parfument
    Et veillent les amers

    Armes de beautés
    Regards étincelants
    Ciel et soleil mêlés
    Diadème du levant

    Larmes d’amour
    Du cœur de l’océan
    Perles de doux velours
    Espoir du jour naissant

    Âme pure de l’eau
    Etoile en fleur sublime
    Déesse de vitraux
    Des nefs maritimes

    Secrets dévoilés
    De la beauté des roses
    Songes à la nuit volés
    Aurores fraîches écloses

    Etincelante nudité
    Dans les bras du vent
    Innocente impudicité
    Vif désir enivrant

    Vénus rose de mer
    Aux pétales nacrés
    Aux reflets d’outremer
    Et aux exquis diaprés

    Lames Armes larmes
    De Vénus rose de l’âme

  2. Ongles nacrés
    A l’extrémité des doigts du bonheur
    Caresse de rosée tiède
    Comme après une nuit de soleil !
    Vous avez dit Hiver ?…

  3. FRAICHEUR

    R.ayons diffus du soleil,
    O.ndée légère pénétrante,
    S.es belles couleurs me réveillent,
    E.lle me serre dans ses bras,
    E.lle partira comme chaque matin d’hiver…

    Bisous de rosée ma chère Ossiane,
    Merci de tes mots. Tu peux voir mon compteur sous ma bannière « CARPE DIEM ».
    OLIVIER

  4. J’avais beaucoup aimé ta dernière photo et ton dernier calligramme .
    Mais j’aime encore plus tes deux essais d’aujourd’hui !!
    Ils illustrent bien ce qu’avait écrit une personne célèbre dont je n’arrive pas à retrouver le nom :plus les moyens utilisés sont sobres pour un même résultat , plus l’oeuvre est grande !
    Aujourd’hui , tu as atteint deux fois la perfection Zen !!!!

  5. >Christine:
    Ton blog photo et ta démarche méritent le détour. Je suis contente de t’avoir fait plaisir et j’espère que tu auras de nouvelles visites. Bises.

    >Michel:
    Quand je parle des larmes de Vénus, je pensais à la fois à la planète Vénus et à ces perles de nacre http://www.leslarmesdevenus.com/
    Cette rose d’amour, Vénus des mers est magnifique et ton poème est plein de sensualité et de délicatesse. Glissement subtil entre l’âme, les lames, armes et larmes. Merci beaucoup Michel. Cette rose de Noël a eu droit à bien de égards. Ce soir, elle est toujours là et ploie sous le poids de la neige qui envahit le jardin. Je t’embrasse bien fort et te souhaite une bonne soirée au coin du feu peut-être.

    >Virgile:
    J’aime beaucoup ce que tu as écrit. Jolie idée de comparer cette photo à une main caressante. Douceur, féminité et chaleur se dégagent de tes mots alors que j’ai pris cette photo par temps plutôt gris. C’est curieux comme notre approche varie en fonction des moments. Bonne soirée, Virgile. Je t’embrasse.

    >Olivier:
    C’est très joli et sensible ce que tu as fait autour de cette fraîche et chaleureuse rosée. Un beau poème empreint de douceur et de nostalgie. Comme souvent, ton dernier vers s’ouvre vers autre chose avec un pointe de tristesse. Il n’en a que plus de poids. Bisous enneigés, Olivier.

    >Bén:
    Merci! Des bises.

    >Jean:
    Tu me gâtes beaucoup avec ton gentil commentaire;-) Il est vrai qu’il y a plus de pureté dans les lignes graphiques que dans la note précédente mais c’était jour de fête;-)) En général, j’aime aussi beaucoup ce qui est sobre et simple. Je trouve que ce dépouillement permet d’aller à l’essentiel. mais ce n’est pas toujours facile d’y accéder. Merci pour tes avis éclairés et bonne soirée.

    >Alain d’Emmaus:
    J’espère que tu vas bien, Alain pour me dire cela. Si ces photos peuvent apporter un peu de sérénité et de lueur dans les yeux, j’en suis très touchée. Bises blanches.

  6. Rejoins Jean sur cette idee de la sobrete…
    C’est vraiement Nickel ce que tu fais en photo. Recois mon admiration et ma reconnaissance… Bises Mexicaines ou les roses ne sont pas…

  7. Ce que le vent a caressé,
    La pluie l’a délavé,
    Le soleil l’a réchauffé.
    Larmes retenues au bord de l’envie.

    Quelles variations sur cette rose! Les lignes si douces, en harmonie avec les teintes, de tous les roses, de tous les velours, comme la peau d’un visage, comme les lèvres de la bouche aimée.
    Pierre

  8. Superbe Ossiane !
    ———-

    La pluie en éclat de lumière gouttait sur le calice rose et le lissait en nacre. Les perles d’oxygène, en prisme aux couleurs, gonflaient la corolle et magnifiaient son parfum. La rose, fragile, se parait pour le soleil qui viendrait la caresser dans l’épanouissement subtil des complétudes.
    Tu rêvais dans le jardin, en proie à l’éloquence d’une rose…
    Le nuage trop lourd avait pleuré son ventre sur la fleur gracile. Ses larmes avaient éclos les pétales en réceptacle de fraîcheur où les rayons de l’astre du jour viendraient libérer leurs couleurs…
    Et tu as aimé cette rose dont tu compris soudain l’Alchimie. Une coupe de vie dont la robe soyeuse éclôt lorsqu’elle transforme la pluie en miroir du soleil.
    Catherine

  9. >Alain du Mexique:
    Merci Alain pour ton oeil de photographe. Ma rose de Noël résiste toujours malgré le froid. Je te réponds alors que j’ai 20cm de neige dans mon jardin ce que tu ne dois jamais voir dans ton beau désert mexicain. Bises de l’Ouest.

    >Nina:
    Merci beaucoup. Bises chaleureuses.

    >Pierre (2):
    Ton poème est magnifique et plein d’émotion tout comme la description très sensuelle de cette rose! Ces larmes retenues sont très très bien trouvées. Générosité et douceur de la carnation d’un être vivant. Merci beaucoup, Pierre. Bises d’un soir glacé.

    >Hello Catherine:-))
    Merci beaucoup de venir essaimer ta poésie sur l’Oeil Ouvert alors que tu n’as pas forcément le temps. Superbe pluie de larmes qui se transforme en miroir du soleil quand elle caresse les pétales. Conjonction de l’air, de l’eau et du soleil. La lumière illumine cette fleur ainsi que tes mots. Passe de bonnes vacances. Je t’embrasse bien fort.

    >Bén:
    Que de délicatesse et de tendresse dans ce poème paysage. La douceur de la soie et la lumière de cristal nimbent tes jolis mots. Bonne soirée, Bén. Je t’embrasse bien fort.

  10. Perles de pluie
    Larmes de nacre
    Pour le sacre
    De la rose-vie

    Eclats de l’amour
    Délicates teintes
    Douces étreintes
    Rose-de-toujours

    Pétales froissés
    Vénus enlacée
    Par le vent glacé
    Rose-du-passé

    Lunes de rosée
    Bulles parfumées
    Odeur de baisers
    De la Rose-désirée

    Etoile du ciel
    Printemps en hiver
    Fleur de « l’œil ouvert »
    Rose-de-Noël

  11. >Michel:
    Tu vas certainement clore en beauté cette note avec ce poème plein de tendresse et d’amour mais en même temps, tu fais sans le savoir une subtile transition vers la nouvelle note de ce soir. Je te remercie pour cette superbe dédicace à l’Oeil Ouvert. A tout à l’heure. Lunes de rosée au poète.

  12. Et me voilà de retour… implantée sur le golfe du Morbihan, dans cette belle lumière qui illumine la Bretagne.. Merci pour cette rosée du matin….

  13. Bonsoir MTO,
    Je suis très touchée de te voir si fidèle à mon blog. J’espère que ce déménagement se sera bien passé et que tu es contente d’être tout à fait implantée dans cette si belle région. Heureuse de te revoir parmi nous. Je t’embrasse bien fort.

  14. >Mona-Lisa:
    Finalement, tu clotures cette note en sensualité très explicitement exprimée 😉
    Pardonne-moi d’avoir mis une étoile mais je n’ai pas trop envie de sortir dans les moteurs de recherche avec ce mot.
    Bonne année et à bientôt.

  15. J’adore la photo! C’est magnifique. Le poem me touche beaucoup et les deux ensemble sont superbe. Ils illustrent bien l’amour et ses secrets.

  16. Une petite énigme : il faut trouver le lien entre les mots du titre

    D’une larme à l’amour

    Sur cette larme, perle de pluie, je tire l’aile
    Il reste l’arme, au goût amer
    Je n’ai plus d’air, l’âme est déserte
    Elle se déroule et forme l’eau
    Qui se blottit contre l’aime
    Brisant le mur des colères.

    Bon week-end

  17. Un bien ‘ancien’ poème que je dépose dans pluie en cette journée pluvieuse …
    Bises

    Marie-Christine

    Un océan de pluie s’abat sur son visage
    Là-bas au loin, un cri déchirant,
    Un cri de douleur, cri d’interrogation.
    Son ombre plane autour d’une pensée, d’un corps,
    Qui s’enfonce dans une nuit de brouillard.
    Ce rayon qu’on attend, ce geste, ce signe,
    Sera t’il apporté par le vent
    Ou s’égare t’il dans le temps ?
    Aussi une évasion par les rêves amène beauté.
    Et ce fruit soutenu par des branches fleuries
    Parfois fanées
    Attend et vit l’instant présent.
    Ce fruit dont la destinée est de perdre sa substance.
    Mais restera l’écorce…

    8/12/1981

  18. >Nath:
    Merci pour ce poème plein d’humanité et de dépouillement. Tes mots s’approchent au plus de l’âme. Belle image ce fruit qui se vide. Belle journée à rêver malgré ce temps pluvieux. Bises.

  19. Plume d’eau claire

    Plume d’eau claire pluie fragile
    Fraîcheur voilée de caresses
    De regards et de paroles
    Amour qui voile ce que j’aime.

    Paul Eluard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *