Intimité

Chaude Lumière Dorée au travers de la Coque Striée, Fragile Ecrin aux Mille Messages Secrets, Chant de la Mer Souveraine au Fond du Bouclier de Porcelaine

Chaude Lumière Dorée au travers de la Coque Striée, Fragile Ecrin aux Mille Messages Secrets, Chant de la Mer Souveraine au Fond du Bouclier de Porcelaine

* Lecture du Calligramme: de gauche à droite.

Chaude Lumière Dorée au travers de la Coque Striée,
Fragile Ecrin aux Mille Messages Secrets,
Chant de la Mer Souveraine,
au Fond du Bouclier de Porcelaine.
.

29 réflexions sur « Intimité »

  1. D’humeur romantique ce soir, Michel-Jean? Délicate et nostalgique évocation du chapeau de paille oublié. Je n’y aurai pas pensé. Merci. Chapeau pour tes talents de poète 😉

  2. moi j ‘y vois un coquillage éclairé par le soleil ( ou une lampe )avec encore les traces de son parcours dans l ‘eau et sur le sable, la couleur douce il est vrai, incite à la rêverie et à la poésie.Pour les  » messages secrets  » chacun y trouvera le sien…

    bonne journée à toutes et à tous

  3. Moi aussi j’y vois des choses !
    Si l’on contemplent la photo et le calligramme dans leur ensemble … ne voyez vous pas une méduse qui s’en va … ?

    L’un des travaux que je préfère

  4. Intimité
    niché
    dans la sève
    sucrée et chatoyante
    que Papillon
    a rafolé , butiné

    mmmhhhhhh papilles délicates fragiles savoureuses

    bien repu
    se repose
    rêvant cette lumière
    douce chaude nacrée

    baisers papillonnés

  5. Ossiane ose!
    j’me pose!
    Atmosphère d’exception de la mer.
    Et presque aussitôt la « chaude lumière » nous livre de ce « fragile écrin » ces « mille messsages », bruts, nus, sans le fard extraordinaire d’un éclairage oublié,aboli.
    Reflets orangés apaisants.
    Encore merci, Ossiane.

    Chaude Lumière Dorée au travers de la Coque Striée, Fragile Ecrin aux Mille Messages Secrets, Chant de la Mer Souveraine au Fond du Bouclier de Porcelaine.

  6. Ossiane ose!
    j’me pose!
    Atmosphère d’exception de la mer.
    Et presque aussitôt la « chaude lumière » nous livre de ce « fragile écrin » ces « mille messsages », bruts, nus, sans le fard extraordinaire d’un éclairage oublié,aboli.
    Reflets orangés apaisants.
    Encore merci, Ossiane.

  7. A NOS YEUX NOIRS

    Imagine toi, en haut d’un grand escalier,
    Descendant sur la plage, faite de sable fin.
    Imagine toi, là-bas, en train de nager,
    Les rouleaux des vagues t’envoyant des embruns.

    Tu sors de l’eau, puis tu t’endors sous le soleil,
    Avec les bruits de la mer comme fond sonore;
    Décidément, l’océan est une merveille,
    Et le moins lassant de tous les plus beaux décors.

    Demain, nous aurons le loisir d’en profiter,
    Mais n’oublions jamais d’admirer sa beauté.
    Si tu as le malheur de passer sans les voir,

    Sa magie et sa vie s’en iront voir ailleurs,
    Si les yeux sont plus bleus, si les yeux sont moins noirs;
    Et pour tout souvenir, resteront que tes pleurs.

    Ecrit il y a bien longtemps… pour ma passion pour l’océan et les Landes… je me régale sur ce blog et toutes tes photos ; je ne sais pas si mes yeux sont moins noirs, mais ils apprécient énormément.

    Je suis mantenant en congé maternité, je ne suis donc pas connectée en permanence, mais je ne loupe aucune occasion de venir te voir.

    A bientôt

  8. >Ravi: Eclairage intérieur, lumière dans les coeurs. Bonne journée également.

    >Jean-Louis: Moi de même. Merci pour ta visite.

    >Guesswho: Fusion du calligramme et de la photo en méduse. Je n’y avais pas pensé. Merci pour ta vision. Amitiés.

    >Olivier:Je suis allée chez toi avec plaisir. Tes notes m’ont touchée. Bonne après-midi.

    >Double-Je: Tiens te revoilà. Merci pour tes compliments. Ton blog commence à prendre également belle tournure. A bientôt.

    >Aurélie: Quelle douce sensualité dans ton poème sucré; je garde précieusement. Merci petite soeur (je dis la même chose à Emma). Je t’embrasse.

    >Fauvetta: Toujours fidèle à l’Oeil Ouvert lors de ta pause déjeuner 😉 Tu vas bientôt goûter à ces légères sensations. Amitiés.

    >Marc: J’ose de temps à autre selon l’humeur du moment ;-)) Merci de nous faire partager tes senstions apaisantes. Amicalement.

    >Et Nabeil qui nous voir de temps à autre pendant qu’elle attend son bébé. J’espère que tout se passe bien. En plus, tu nous fais la faveur de mettre un de tes poèmes en ligne. Beau cadeau? Nabeil; merci. Continuer à écrire avec te beaux yeux noirs.
    Tu es une chouette nièce ;-)) Envoie le bonjour à Laurent.

    >Salade: Cela te fait penser à un ongle?

  9. Gros plan sur la vie « à son départ »…
    Osiane est à fond !!! :o) :o) :o)

    « 9 » : nombre premier « 3 » ,au carré…
    « Couleur » : Gris souris bleuté, et oranger à croquer !!! Vision latérale d’un univers douillet, ici !!!!

    « Signification »: Nabeil va nous offrir un(e)petit être « Sensible à l’art » : Du rare !!!

    Mes jumeaux sont empreints de tout ce que j’ai dégagé durant ma fin de grossesse… Alors prudence … !!!!

    Un petit être sorti de l’amour :
    Cela se fêtera au mois d’ Octobre ???
    Repose toi bien douce Nabeil !!!

    C’est tellement beau des « petits pieds qui poussent »

    Amitié et sourires :o)

  10. >Emma, ma douce, tu me fais rire :-D. Merci pour ton originale vision foetale.
    Où es-tu allée chercher tout cela? Moi pas avoir vu le 9!!! Remarque, je sais que tu révises les nombres premiers en ce moment. Et 9=neuf d’où Bébé tout frais tout beau en vue.
    Tu as une de ces pêches aujourd’hui, tu m’épates! Bises.

  11. Emma : ma petite fille est révue pour mi septembre, et j’espère bien qu’elle héritera de quelques gènes artistiques… merci pour cette belle note.

    Ossiane: tout va bien, mon ventre pèse de plus en plus lourd et me fait faire des nuits en pointillés… pour m’habituer à la suite certainement… ;o)
    Je transmets ton bonjour à Laurent qui commence également à venir te visiter de temps en temps…

  12. Ce serait trop rigolo qu’elle arrive pour le premier jour de l’automne !!! (c’est mon anniversaire) !!! :o) :o) :o)

  13. PS : Ossiane, le « 9 » je suis allée le chercher, au beau milieu de ta photo !!! Tu le vois maintenant !!!???!!! (excroissance : présence d’un petit parasite rigolo …)

  14. Emma, je l’avais vu le 9 mais c’est ta digression sur les nombres premiers qui m’a fait beaucoup sourire, gentiment, rassure-toi;-)) Tu es la première à l’avoir remarquée cette excroissance et pourtant elle est en plein milieu! Personne n’en a soufflé mot. Bon pied, bon oeil, my dear!

  15. Et moi je vois une tête d’éléphant avec sa trompe. Quelle trouvaille !!! Elles sont toujours aussi belle tes photos…. beaucoup plus agréable que le bricolage. Mais ça progresse et j’aurai des superbes mollets à force de monter et descendre l’escabeau mille fois par jour.
    Bises

  16. >Judith: Maintenant que tu le dis… je n’y avais pas pensé 😉 Merci pour ta fidélité.
    Prends garde à ne pas rater de marche! Bisous

  17. Oh mon dieu judith a raison, je le vois aussi maintenant le …

    Cimetière « à l’éléphant »… Bouhou !!!
    !o( droopy sigh !!!

  18. Hola Ossiane et vous autres,

    Je ne sais pas ou tu vas (Ossiane) chercher toutes ces formes et couleurs. A chaque fois ça me met sur le c…
    Bon, je ne vais pas trop te flatter, parce qu’après on va dire: « Miradas fait de la vile flatterie pour s’attirer des sympathies »… Mais bon, si j’aime quelque chose, pourquoi devrais-je me taire?
    Et merci pour le lien! Tu m’as envoyé hier 8 « clients »!
    Bonne soirée pour vous tous,

    Amitiés,

    Alain

  19. Bonsoir Alain, bien réveillé et reposé? Je vais chercher l’inspiration pas très loin de moi finalement. Au feeling. Ne t’inquiète pas. Je commence à te connaître un peu mieux et sais que tu es sincère. Ravie de faire connaître ton blog photo à mes visiteurs 😉 Tu vas voir, le Mexique va devenir une destination très prisée 😉
    Bises.

  20. Quelques conseils pour le mexique, prochain voyage, à Pâques,SVP!
    Il y a un côté sensuel sur ce Blog,un côté châpeau de paille,plage de Cabourg-Balbeck,un peu autre planête pour moi.
    Mais si double je vous visite, ç’est une preuve de qualité.
    Amicalement,encore inhabitué,Traube

  21. Coquillage

    Un jour un pied charmant dont je ferai l’éloge
    Me sortira du sable m’ôtera de la roche
    par un charmant caprice j’échouerai dans une poche
    l’amour dérange nul ne peut dire quand il s’approche

    Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *