Voguer

Dans la Brume sur Mer d'Ecume, Voiles Dehors à Tribord, Vive Allure dans l'Embouchure, Filer Vite à l'Aventure.

Dans la Brume sur Mer d'Ecume, Voiles Dehors à Tribord, Vive Allure dans l'Embouchure, Filer Vite à l'Aventure.

* Lecture du Calligramme: gauche, droite, haut, centre.

Dans la Brume sur Mer d’Ecume,
Voiles Dehors à Tribord,
Vive Allure dans l’Embouchure,
Filer Vite à l’Aventure.

* Photo prise à Bénodet dans le Finistère Sud. Cette jolie station balnéaire se trouve face à l’archipel des Glénans, à l’embouchure de la rivière de l’Odet que l’on peut remonter en bateau jusqu’à Quimper.

27 commentaires sur « Voguer »

  1.  » C’est pas l’homme qui prend la mer
    C’est la mer qui prend l’homme, Tatatin… »

    par contre toi tu sais si bien la raconter,la montrer.
    merci pour ces embruns regénérants

  2. As tu lu dans « le Monde » un article récent sur la petite chaloupe du Capitaine Bligh (Le Bounty) et ces anglais extraordianires qui ont fait plus de 3000 miles sur une coquille de noix, qui ressemble bien à ce voilier que tu nous montres.

  3. « Petits bateaux flottant légèrement attendant leur destination » SUITE…

    Sous les cieux menaçants,
    Allons défier les vents et les Dieux !!!

    Allons Matelots! Trouvons le bord du monde !
    A bââBord touuuutes !!
    Ne craignons point la mer qui gronde!!
    Aventuriers! Votre capitaine connait la route!!
    Et vous guidera vers la Liberté…
    A mon commandement virez de bord !!!
    Aucunes escales, c’était notre dernier port!!

  4. >Aurélie: Ils sont beaux ces vieux voiliers de bois, usés par les embruns et patinés par le temps.
    Une contrée lointaine Nouhitsou? ;-))

    >colors jade: Merci pour la jolie citation. C’est important d’être passionné par quelque chose. C’est ce qui te porte et te transporte.

    >Ravi: Merci pour tes encouragements quotidiens. Je t’ai posé un question sur la note Flotter à propos de ton site car je ne savais pas que tu en avais un. Tu peux m’envoyer son adresse?

    >Jacques: Je n’ai pas encore lu cet article. Ces marins accomplissaient de vraies prouesses. Merci de me l’avoir signalé.

    >Michel-Jean: Toujours sur la crête des vagues à te laisser emporter.

    >Emma: Quel tempérament de feu ce matin. Je te vois bien arpenter ce pont et houspiller tous ces marins;-)

    >Yvan: Bonjour et merci pour ta visite. Je me demande si tu ne t’es pas trompé de note pour déposer ce commentaire car il s’agit du port de Bénodet dans le Finistère sud. Amicalement.

  5. Jours heureux, dans la Brume sur Mer d’Ecume,
    Ton amour pour toi, voiles Dehors à Tribord
    C’est dans l’éclat de tes bleus, à Vive Allure dans l’Embouchure
    Qu’il surgit à moi pour filer vite à l’aventure.
    Chaque jour heureux
    Je le savoure avec toi, la mer.
    Et c’est toujours mieux

  6. >Bonjour Moi, dommage que tu n’aies pas laissé ton nom. Néanmoins, tu as tout a fait raison. Merci pour ta visite.

    >Bonjour Pepites: Merci également pour ta visite. Ravie de t’avoir fait ce cadeau. Au plaisir de te lire à nouveau.

  7. Je viens de découvrir votre site au fil des liens à partir du blog  » QUITTER LE TEMPS », c’est un vrai plaisir que je compte bien renouveler merci et A+ ….

  8. J’ai rarement vu des caligrammes aussi naïf, Mallarmé se retournerait dans sa tombe. On est dans la simple illustration, dans la représentation la plus médiocre, c’est triste de voir un tel retour en arrière après les expériences de la littérature au XXème siècle.

  9. dis donc Ossiane a voir ton oeuvrette et la place qu’elle occuppe sur le monde tu devrais deja etre ravie avec le niveau mediocres de tes photos et de tes textes (ou alors tu ignores ce qui se fait dans le domaine)

    les commentaires sont homogenes et bien dans l’esprit je trouve, larmoyants de mediocrite, mais bon rien d’imprevu quand on sait le mOOnde

    Mallarme ne se retournerait pas dans sa tombe il ne remarquerait meme pas
    quand a Basho … il continue sa route

    et je vais faire pareil

  10. Partir dans un élan d’écume. Saisir le vent. Voiles ouvertes. Détachées de l’horizon. Destination vers l’ailleurs. A vive allure. Merci pour cette invitation aux voyages.

  11. Bonjour
    le format de vos photos est-il celui des réglages de votre appareil numérique ou obtenu par logiciel de traitement?

  12. >Sonia: Bonjour Sonia et bienvenue. Merci pour votre visite. J’ai retrouvé également cette inviation aux voyages dans votre belle galerie de photos. Au plaisir de vous lire à nouveau.

    >François: Bonjour François et merci pour votre commentaire. Oui, le format correspond à celui d’un de mes appareils numériques sauf pour les photos panoramiques que je suis obligée de manipuler sur un logiciel. Bien amicalement.

  13. J’aime les photos et les commentaires et les calligrammes…et je prends plaisir à les regarder régulièrement…je conseille aux deux intellos de pacotille: nousnoyeur et thomas d’aller faire un stage…ce qui est triste, c’est vous messieurs!!

  14. Bravo Ossiane pour ce magnifique blog généreux, sensible et ouvert sur le monde. Il me semble que certains n’ont pas la générosité, la sensibilité et l’ouverture d’esprit nécessaire pour l’apprécier. Dommage pour eux.

  15. Bonjour Ossiane,
    Superbe ces photos de bateaux. Tu métrises bien ton sujet. C’est rigolo, car je navigue avec des copains en manche et atlantique et je reconnais des plans d’eau comme celui ci sur l’odet, le fief du regretté Taarly où son bateau est toujours amarré. Le Pen-Duick! Superbe aussi, Saint Vaast la Hougue, ses huitres et l’île de Tatihou au nord est de celui ci avec sa citadelle déssiné par Vauban… Du pur bonheur.
    Je te mets sur mes liens avec beaucoup de plaisir.
    Naturellement, Loïc

  16. >LOïc:
    Bonsoir et bienvenue, Loïc;-) Je vois que j’ai affaire à un vrai navigateur car je n’en suis pas une mais j’aime beaucoup tout ce qui touche au sujet;-) Oui cette embouchure de l’Odet est très particulière. Il y a également un sémaphore en damiers pas loin de là. Toutes ces côtes de Normandie et de Bretagne sont magnifiques. Tu as de quoi t’amuser pour faire de la voile. Au plaisir de te revoir sur ces pages et merci pour le lien. Bonne soirée.

  17. Phare

    l’envie de monter des purs sang
    est un ressort puissant
    qui ne se détend jamais dans le vide
    pour des hommes intrépides
    il fallait bien un phare à l’océan
    pour leur tenir la bride

    Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *