Vol de Fou

L'Oiseau des Mers Fend les Airs, Silhouette Profilée, Forme Fuselée, Ligne Dynamique, Vol Supersonique

L'Oiseau des Mers Fend les Airs, Silhouette Profilée, Forme Fuselée, Ligne Dynamique, Vol Supersonique

* Sens de Lecture du Calligramme: de haut en bas.

* Cette photo a été prise à l’île Rouzic qui se trouve dans l’Archipel des Sept-Iles au large de Perros-Guirrec. Cet archipel est la plus ancienne et plus grande réserve d’oiseaux de France. S’y abritent 27 espèces d’oiseaux nicheurs dont 13 espèces d’oiseaux marins. Il est également fréquenté par les phoques. L’île Rouzic comporte une colonie de Fous de Bassan unique en France. Elle comporte à peu près 13000 couples.

Le vol du fou de Bassan est très élégant et a inspriré les concepteurs du Concorde. En vol, le bec se fond avec la tête pour plus d’efficacité. Son profil arérodynamique au moment du plongeon qui atteint 100km/heure l’empêche de se blesser. Il sait tirer parti des courants d’air et plane au-dessus des vagues sans battre des ailes pour repérer sa proie. Il peut parcourir 200 kms pour aller pêcher. Il voyage en solitaire ou en groupe.

37 réflexions sur « Vol de Fou »

  1. Fantastique : un fou à trois yeux…
    Son aile droite laisse deviner un œil aux longs cils noirs.
    Où est le reste de ce visage masqué ?

  2.  » Nous sommes des oiseaux de passage, demain nous serons loins… »

    ce proverbe tzigane n ‘est pas aussi fou qu ‘il n ‘y paraît…
    bonne journée !

  3. Bonjour Léon et bienvenue. Je ne comprends pas très bien ce que vous voulez dire à propos d’objectif. Mais ce doit être de l’humour. Amicalemnt.

  4. Bonjour Marie et bienvenue sur l’Oeil Ouvert. J’espère que je n’en abuse pas trop de cette folie printanière. Cette semaine aura été la semaine des Fous chantants. A bientôt.

  5.  » Merci pour ce proverbe tzigane « …
    je ne suis pas si beau que ça Lol, inconnu par mégarde en oubliant d’y ajouter mon nom
    Lol.

  6. Je m’absente deux jours et voilà les « fous d’Ossiane » qui s’en donne à coeur joie … Plus on en est, plus on sourit … 🙂 Amitiés

  7. Félicitations Ossiane, tu as accédé à la plus haute marche du podium des blogs sélectionnés par le Monde, à savoir la première ligne !!
    Belle reconnaissance d’un succès mérité…Le Monde d’Osiris lui ne va pas tarder à disparaître de la liste… bouhhhh !!
    A très bientôt…

  8. Et même très admirative… Soyons fous… On en redemande… et puis ces yeux bleus..my god!Ton blog est une oasis de fraîcheur printanière… Je suis absolument enthousiasmée.. ici, les cigales chantent!

  9. Osiris, je suis déjà redescendue d’un cran. Tu vois cela ne dure pas longtemps. Je ne pense pas que l’ordre des blogs de la sélection ait une signification. Attention à la chute finale pour moi comme pour toi! Vite un parachute! Amitiés et à bientôt sur ton blog.

  10. Bonsoir LitteSun Maggy? C’est très gentil à toi de venir te balader ici et d’en repartir requinquée. Je suis allée voir ton blog; il y a égalemnt de très belles choses. Merci pour tes gentils commentaires et au plaisir de te lire à nouveau.

  11. Bonsoir Chris. Contente de te revoir et merci pour ta fidélité et tes compliments. Dommage pour les yeux bleus, je n’ai pas trouvé de plus gros plan. Tu vas bientôt te mettre à chanter toi aussi! Allez une petite ritournelle. Amicalement.

  12. Et pourquoi pas?…là faut pas trop me pousser…j’ai un répertoire assez Ciblé!Fabien Martin Et… tu sais bien qui…

  13. dans la rubrique actualités Ossiane nous envoie sa note depuis le Salon du Bourget, merci pour ce scoop , mais est-ce un Boeing ou un Airbus ???
    La concurrence est rude…
    sur la question des blogs sélectionnés par les lecteurs, c’est pipeau et compagnie, il suffit de refuser les cookies sur son navigateur et de cliquer plusieurs fois pour se retrouver en tête de gondole…Certains blogs nuls sont recommandés (no comment).

    cf :
    http://parole_a_tous.blog.lemonde.fr/parole_a_tous/2005/03/recommands_par_.html#comments« >http://parole_a_tous.blog.lemonde.fr/parole_a_tous/2005/03/recommands_par_.html#comments
    La sélection du Monde est plus difficile à obtenir, chapeau Ossiane, tu le mérites, alors je patiente…

  14. Plus je regarde et plus je devine le visage autour du troisième œil maquillé.
    Amitiés du soir, espoir.

  15. Je pensais au Concorde, François.
    Pour le reste, je suis au courant. Ton heure va venir d’ici peu, tu le mérites également.

  16. Je suis d’accord avec vous Laurence et Michel-Jean; on dirait qu’il joue le grand jeu avec son maquillage.
    Espoir d’émouvoir, bonsoir.

  17. Et s’il s’agissait d’un monsieur Fou : le titre devient une contrepétrie prémonitoire.
    Fou de Bassan du matin, entrain.

  18. De plus en plus fort! Ca fait plaisir Michel-jean, tu tiens une sacrée forme! Je n’aurais jamais imaginé que ce titre allait engendrer tout un tas de jeux de mots. Je peux le changer. Ce fou vous rend fou; c’est une histoire de fou! Peut-être y a-t-il une autre contrepétrie dans Fou de Bassan du matin, plein d’entrain? Mais là je ne vois pas 😉

  19. Dans un vent de légèreté
    Cet oiseau dans le ciel
    Nous offre un sentiment de liberté
    Et d’envol éternel…

    Je ne suis pas poète mais voilà ce que m’inspire ta photo. Bonne soirée à toi.

  20. >Jojotte:
    Tu n’es peut-être pas poète comme tu le soulignes mais tu n’es pas dépourvue de sensibilité. C’est pas mal tourné du tout. Merci. Tu auscultes mon blog à fond;-) Bises.

  21. La nacre

    La nacre douce et brillante aérienne irisée
    Comme l’aile d’un fou dans le ciel azuré
    comme la vague en mourant qui vient lécher les pieds
    comme les ciseaux d’argent qui passe dans les cheveux

    comme la pluie qui chante et dégoutte des arbres
    comme l’éponge gorgée d’eau plus douce qu’un aveu
    comme la brume de chaleur qui s’élève en été
    comme un morceau de jazz joué à la trompette

    comme le sucre nappé qui entoure la sucette
    comme la petite cuillère à l’heure du goûté
    comme le dé à coudre au bout du doigt qui file

    comme la prunelle du chat qui dans la nuit scintille
    comme les éclairs blancs des poissons qui frétillent
    comme l’esprit de l’homme passe de fil en aiguille

    Alain

  22. Ils sont beaux tes poèmes, sur la nacre, Alain, et je te remercie de les partager,
    je les lis, chacun, en suivant, en remontant les pages d’Ossiane, et son délicieux album à travers le temps.
    Toutes mes pensées vers toi, Ossiane, douceurs.

  23. En cherchant, sur Google, une image de brume sur la mer, je vous découvre, Ossiane. Par hasard, je « clique » sur ce fou, à qui je confie un message vous manifestant toute mon admiration.

    Juste deux choses à vous dire :

    – La première, je me suis permise d’illustrer un de mes poèmes, que je publie aujourd’hui sur mon petit blog, par une de vos magnifiques photographies.

    – La seconde, je reviendrai rêver dans votre univers.

    Automnale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *