Clés de Voûte ( Faux de Verzy )

Sous le Chapiteau de Feuilles, Quatre Mains Tendues vers la Voûte Végétale.
Parapluie Céleste de l'Ondoyante Vestale.

* Ordre de lecture: verticales, horizontale.
Photo prise dans la forêt de Verzy en Champagne.

* Un petit clin d’oeil à la 1ère édition du Marathon des Mots qui se tient à Toulouse du 26 au 29 mai 2005.

34 réflexions sur « Clés de Voûte ( Faux de Verzy ) »

  1. hier j’ai pas laisser un petit mot ds le dernier commentaire mon ordi était kaput
    ouaouh j’ai vu avec l’arbre qui dansait les feuilles en chorégraphie très tim burton
    vertige éparpillé … et aujourd’hui je rampe sous les clés de vôute quelle sensualité de la matière de l’écorce au tapis vert de l’au delà

    épatante les mains d’Ossiane sur sa caméra

  2. Poulpe majestueux.. aux yeux de caméléon, un tantinet langoureux !!
    Cela fait une petite semaine que je peins un tableau du marais (poitevin : « c’est une commande »… no comment), j’avais justement prévu de donner une grande importance à la lumière filtrant le feuillage et percutant l’eau, histoire de m’amuser un peu quand même… Ce matin en me remettant à l’ouvrage, j’ai trouvé que j’étais influencée par les contrastes (troncs très sombres et feuillages « vibratoires »)de tes photos…Ce que je n’avais pas prévu de peindre.. : le tout (lumière vive qui finalement n’efface pas les détails des arbres rend une atmosphère de conte de fées!!) merci pour ce « grand plus »…
    emma

    PS : ne t’inquiète pas je n’ai rien « pomper d’autre » que ce contraste! Amitiés

  3. Pas de problème, Aurélie. Tu viens quand tu veux. Oui, quelqu’un a déjà mentionné cette ressemblance avec Sleep Hollow. Le tronc de ce faux est assez remarquable. Son écorce gris argenté me fait penser à la peau d’un éléphant.

  4. Bonjour Emma et merci pour ta fidélité. Alors, tu es peintre et tu vis de ton art? Je suis très flattée d’avoir pu participer à l’élaboration de ton tableau. C’est la façon dont la lumière passe à travers les feuilles qui donne à l’ensemble cette impression magique. Je ne suis jamais allée dans le marais poitevin mais il parait que c’est très beau. Tu habites dans cette région? Bon week-end.

  5. Non, la peinture n’est qu’un accident dans ma vie, mais c’est elle qui m’a fait découvrir la sculpture (taille de pierre) : Il me manquait une dimension avec la peinture. Il m’arrive d’honorer des commandes pour faire plaisir, mais de là a dire que j’en vis !!! Comme beaucoup d’artistes en province, j’ai un gagne pain, qui me laisse du temps pour la création

  6. C’est fabuleux Emma, de pouvoir associer la peinture et la sculpture dans tes activités extra professionnelles. Evidemment, tu préfèrerais sans doute pouvoir vivre de tes créations. Sculptes-tu de grands sujets et dans quelle pierre?

  7. Je taille surtout le grès rouge de corrèze (RV sur les sites de collonges la rouge en corrèze.) Etrangement, cette roche n’est sculptée que par moi !!! (hormis « la sirène », qui se trouve au-dessus d’une porte d’entrée du village de collonges, et qui date de pfff..!) Ce que j’aime surtout dans cette pierre, c’est son côté rustique, et les ombres qu’elle permet (dû à sa couleur sombre), en revanche, c’est une pierre qui n’a pas de noblesse (à part celle qu’on veut bien lui donner!), contrairement au marbre, par exemple… Je taille des bustes de femmes, plutôt africaines, et je travaille surtout sur l’expression de sentiments, (peu de chutes de reins évocateurs avec moi.., plutôt de la langueur, de la fierté, ou de la lassitude dans les regards ert les jeux d’épaules..voilà, voilà…
    PS il faut que j’investisse dans ce petit cordon qui permet de mettre des photos en ligne, parce que les descriptions !!

  8. Merci pour toutes ces infos, Emma. J’ai fait comme tu m’as dit et j’ai donc visité ce joli village de Coulonges construit en pierre rouge. J’ai également vu la sirène. Je comprends ce que tu veux dire en parlant du côté rustique de cette pierre. Mais, elle doit sans doute donner beaucoup de chaleur à tes formes surtout si tu sculptes des femmes africaines. J’aime également beaucoup la sculpture et ai fait quelques tentatives avec de la serpentine qui est une pierre verte du Zimbabwé. Quel dommage que tu ne puisses pas nous montrer tes oeuvres pour l’instant! Saute le pas et lance-toi dans la conception d’un blog. Je serai une de tes premières lectrices avec mes commentaires bien sûr :-))

  9. cela ne fait qu’un « bon » mois que je suis connectée, et effectivement, je ressens déjà le besoin d’être autre chose qu’un « voyeur » (c’est trop facile de ne pas s’impliquer!) Alors à bientôt !!!

  10. Tu n’es pas « un voyeur ». Tu t’impliques déjà pas mal au travers de tes commentaires qui font chaud au coeur. Simplement, tu aimerais peut-être aussi être acteur en même temps que spectateur. En tout cas, j’attends que tu pendes la crémaillère avec impatience.

  11. Je m’associe totalement à ossiane pour les encouragements vers Emma qui me « visite » régulièrement. Chaleur (sans jeu de mots) à tous.

  12. Bon ben, quand faut-y aller, faut-y aller !!
    Donnez moi quinze jours pour m’équiper…
    amitiés
    emma

  13. Emma, j’apprécie également ce que tu exprimes… j’ai hâte de regarder tes Oeuvres…

  14. Connais tu le Baobab , Ossiane? ton arbre me le rappelle… Il est magnifique! Et sais tu que le Griot, en Afrique, a l’honneur d’être « enseveli » dans le tronc de Baobab?
    Le Baobab a moins de feuilles sauf en ce moment où c’est le début de  » l’hivernage « … La Saison des pluies!

  15. Le Griot est le  » conteur » en Afrique..la Mémoire du village… la Tradition orale a ses valeurs!

  16. Oui je connais le baobab mais que dans les livres. C’est un bel arbre! j’aimerais bien une fin semblable à ton Griot, ou alors sous un beau chêne.

  17. Je me souviens mon enfance quand je regarde ce photo. Quand j’etais petite j’aimais toujours jouer dans les arbres. On peut etre plus pres du ciel, plus pres de Dieu quand on joue dans les arbres, ou s’assied sur les branches.

  18. J’aime bien ce photo! En regardant les feuilles et les branches je suis fasciné. Les coleurs et la lumière sont très détaillés. Je pourrais regarder de photo toute la journée!

  19. >Kti:
    Je ne me souviens plus très bien si c’est la demoiselle mais c’est fort possible. L’arbre se trouve le long de la route principale assez loin sur le côté droit. Bien à vous. Merci pour votre visite.

  20. bonjour,
    Que dire ? Je m’appelle cedric, j’habite verzy depuis 2 ans je ne connais pas les faux qui sont a 5mn a pieds de mon jardin .Merci pour cette photo d’une netteté impressionnante ! Le rendu des couleurs est très réussi.
    ça m’a vraiment donné envie d’aller jeter un cou d’ oeil dans le parc naturel régional de la montagne de Reims. a + merci

  21. L’arbre

    Ce colosse dressé qui au vent peut plier
    N’est nul antique colonne mais un vivant pilier
    Il épouse le sol où il puisse sa force
    Et cache ses faiblesses dessous la rude écorce

    Vers le ciel nébuleux il dresse sa mâture
    Sa dense chevelure s’éploie dans la lumière
    de son ombre qui bouge comme d’une écriture
    Coulent des sons harmonieux ainsi qu’une rivière

    Comme il est fait de bois non de marbre précieux
    c’est le ciseau du vent qui sculpte sa ramure
    Dans ses veines coule la sève qui lui ouvre les cieux

    De l’ambre se répand autour de ses blessures
    Il n’aime pas le froid qui gèle les racines
    Mais il craint plus que tout la tempête assassine

    Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *