Le Chant des Arbres

Le Chant des Arbres

Bras Sombres Tendus vers le Ciel, Squelettes Argentés Assoifés de Soleil,
    Membres Tordus en Demi-deuil, Troncs Vigoureux Gonflés d’Orgueil.
                  Les Feuilles chuchotent, L’Ecorce sanglote.
                        La Ramure frissonne, La Sève chantonne.
                                  Le Chant des Arbres livre ses Secrets,
                                      J’écoute la Mélodie sans aucun Regret.

19 réflexions sur « Le Chant des Arbres »

  1. Ces arbres sont vraiment étonnants, formant un entrelas puissant mais tourmenté. Où avez-vous pris cette photo ?

  2. Bonjour Olive,
    J’ai pris cette photo dans le village de Damery qui se trouve sur la rive sud de la Marne en Champagne. Merci de votre fidélité.

  3. Bonjour,

    J’ai entendu que un jour par an,au début du printemps, les arbres chantent.

    Mais quel est ce jour?

  4. >Benazzi rinaldo:
    Bonsoir Benazzi, je te souhaite la bienvenue sur le blog. Malheureusement, je ne sais pas répondre à ta question et ne connais pas cette légende. Bien amicalement et à bientot.

  5. >Sylvie:
    Bonsoir Sylvie, je te retrouve avec plaisir avec ta petite plongée nocturne dans les archives du blog;-) Merci pour tes impressions. Bonne journée!

  6. Oui ,
    le chant des arbres et des écorces rendent hommage à la Vie .

    De vos photos émergent un autre chant à la fois muet , sauvage et lyrique .

    Bravo pour la qualité .

    Ici à Montréal , Canada , la vent froid apporte au ciel des couleurs qui ouvrent les coeurs au mystère de l’hiver . Dans moins d’une lune , des milliards de flocons auront recouverts nos immenses étendues.

    Les jours raccourcissent et vos photos brilleront comme des étoiles !

  7. Une musique qui s’invite
    A l’heure où s’enfuit la nuit sombre
    Une musique qui palpite
    Quand la lumière danse avec l’ombre
    Une musique continue
    Que l’on écoute presque nu
    Des notes claires tombant des nues
    Qui de l’amour font la réclame

    Chant qui s’entend dans la garrigue
    Qui sonne comme un réveil matin
    Parmi la lavande et le thym
    Quand le vent fait chanter les palmes
    Un doux zinzin qui berce l’âme
    Quelques paroles dites en latin
    Qui de l’amour font la réclame

    Une mélodie qui ressuscite
    Quand le soleil est au zénith
    Un chant d’amour sorti de terre
    Quand la période est estivale
    Un véritable festival
    Que font entendre les cigales
    Qui de l’amour font la réclame

    Princes des villes et gentes dames
    Pour qui les sons sont un régal
    Les poésies sont les cigales
    Qui de l’amour font la réclame.

    Alain

  8. Cigale

    Une musique qui s’invite
    A l’heure où s’enfuit la nuit sombre
    Une musique qui palpite
    Quand la lumière danse avec l’ombre
    Une musique continue
    Que l’on écoute presque nu
    Des notes claires tombant des nues
    Qui de l’amour font la réclame

    Chant qui s’entend dans la garrigue
    Qui sonne comme un réveil matin
    Parmi la lavande et le thym
    Quand le vent fait chanter les palmes
    Un doux zinzin qui berce l’âme
    Quelques paroles dites en latin
    Qui de l’amour font la réclame

    Une mélodie qui ressuscite
    Quand le soleil est au zénith
    Un chant d’amour sorti de terre
    Quand la période est estivale
    Un véritable festival
    Que font entendre les cigales
    Qui de l’amour font la réclame

    Princes des villes et gentes dames
    Pour qui les sons sont un régal
    Les poésies sont les cigales
    Qui de l’amour font la réclame.

    Alain

  9. Délicieux,
    la Toto va partir, le coeur léger, tout guilleret,

    c’est fort beau!

    comme c’est beau les écrits des poètes,
    si doux, si délicats,

    des essences essentielles, qui donnent des gouttes de vie si jolies, pleines de gaz rare précieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *